Certaines pharmacies ont décidé d’arrêter de participer à l’opération de vaccination contre la COVID-19
Ceux-ci jugent que le montant remis par le gouvernement est maintenant insuffisant
Article mis en ligne le 5 avril 2022
logo imprimer

    traductions de cet article :
  • English

Noter cet article :
0 vote

Certaines pharmacies ont décidé de ne pas poursuivre l’opération de vaccination contre la COVID-19 à la suite de la décision du gouvernement de réduire le montant versé aux pharmacies pour chaque patient vacciné. C’est le cas du propriétaire Marc Aufranc de la Pharmacie Familiprix situé à Shawville. Celui-ci poursuivra la vaccination, mais pas celle contre la COVID-19. Celui-ci juge que la réduction d’environ 5 $ de la remise du gouvernement rend le montant insuffisant étant donné la charge de travail.

« À mon avis, cet honoraire-là ne devrait pas valoir 17 pièces, mais plutôt dans le genre 35. Donc, en gros, c’est quelque chose qui n’est as vraiment rentable et c’est beaucoup de travail. Là, nous, on a mis notre 400 % dessus depuis un an en fait depuis le début de la campagne de vaccination. Et là, la machine gouvernementale, on va dire, a décidé que cet honoraire-là, bien il devait sauter. Ce qui, en mon sens, est un nonsense parce que notre énergie à des limites, nos capacités ont des limites et on ne pourra pas physiquement faire ça avec un honoraire qui diminue de 5 pièces. À un moment ou à un autre, il y a des limites à ce qui est supportable, on va dire. C’est ça l’histoire. Et, l’honoraire spécial revient demain, j’embarque. Moi, je suis prêt à rembarquer dès que ça revient comme c’était avant. Ce n’est pas que je ne veux pas le faire, mais il y a une limite. »
- Marc Aufranc, Pharmacien

Marc Aufranc dit que si le gouvernement revient sur sa décision, il serait prêt à recommencer la vaccination contre la COVID-19. Le député provincial de Pontiac, André Fortin, dit comprendre les pharmaciens qui prennent cette décision, mais s’inquiètent de cette situation en vue de la 4e dose.

« Bien, je les comprends. D’abord, je comprends les pharmaciens qui d’une part, il faut les remercier pour le service qu’ils ont offert à la population quand les gens avaient besoin de vaccins, la première, la deuxième et la troisième dose. Quand les gens se sont présentés chez eux, moi, tout ce que j’ai entendu, c’est qu’ils ont eu de l’excellent service et c’était du service de proximité. Souvent, les gens allaient en pharmacie, parce qu’il ne pouvait pas nécessairement se rendre dans un centre de vaccination, parce que c’était plus près de chez eux, c’était plus facile d’accès. Alors, je pense qu’il faut remercier les pharmaciens pour ça. Je me pose la question à savoir, est-ce que la façon de les remercier c’est vraiment de diminuer le montant qu’ils reçoivent à chaque fois qu’ils vaccinent quelqu’un ? Et, là, le gouvernement se retrouve dans une position où il y a des grands centres de vaccination qui ferment, il continue de dire aux gens : allez chercher, là on est redu à la quatrième dose, surtout pour les personnes âgées, les personnes de 80 ans et plus, les personnes les plus vulnérables. Bien, s’il y a des centres de vaccinations qui ferment, s’il y a des pharmacies qui prennent la décision de ne plus offrir le vaccin, bien le gouvernement va devoir trouver une façon de faire pour que les gens y aillent accès. On ne peut pas, d’un côté, dire aux gens, aller chercher une dose de vaccin, c’est important, puis, de l’autre côté, ne pas leur donner un accès facile pour le faire. Alors, si effectivement, il y a des gens qui prennent la décision comme la pharmacie de M. Aufranc de ne plus offrir ce service-là à cause d’une décision gouvernementale. »
- André Fortin, Député provincial de Pontiac et leader parlementaire du PLQ

Malgré plus d’un an de l’opération de vaccination contre la COVID-19, Marc Aufranc croit qu’il y a toujours une demande pour la vaccination contre la COVID-19 dans le Pontiac.

« Oui, je pense qu’il y a toujours une demande pour la vaccination COVID, parce que moi, j’avais même des premières doses à un moment où on avait quasiment vacciné des quatrièmes. Donc, je me disais, bon bien ça a pris du temps, mais il y en a un certain nombre qui commence à venir. On peut comprendre des fois certaines réticences, puis, le temps fait que, à un moment ou à un autre, les gens finissent par prendre cette décision. C’est sur que c’est une décision qu’ils vont prendre. C’est sur qu’il y a des gens qui sont réticents. À un moment ou à un autre, ils vont finir par comprendre qu’il n’y a pas vraiment de problème. C’est vrai que, comme on communique beaucoup, on connait tous les aspects positifs et négatifs, donc, à ce moment-là, il y en a qui retiennent plus les aspects négatifs que positifs, même si le positif l’emporte de très très très très très loin. Ça fait que c’est ça. Mais, oui, je pense qu’il y a encore une demande. »
- Marc Aufranc, Pharmacien

L’entrevue complète avec le propriétaire de la Pharmacie Familiprix à Shawville, Marc Aufranc, est disponible ici.

Les Nouvelles du Pontiac

La Communauté autochtone du Pontiac souligne la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

30 septembre 2022

La Communauté autochtone du Pontiac souligne la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, en ce vendredi 30 septembre. La présidente de la Communauté autochtone du Pontiac, Lise Romain, croit qu'il s'agit d'une journée pour sensibiliser davantage les Canadiens à la réalité des pensionnats (...)

lire la suite

Corinne Canuel-Jolicoeur résume sa rencontre avec Christian Dubé

30 septembre 2022

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, était de passage en Outaouais. Il a rencontré les cinq candidats de la Coalition avenir Québec en Outaouais, dont la candidate dans Pontiac Corinne Canuel-Jolicoeur qui a résumé sa rencontre avec le ministre. L'entrevue (...)

lire la suite

Le candidat de QS pour le Pontiac, Mike Owen Sebagenzi, discute pendant près d'une heure des engagements de son parti à CHIP 101,9

30 septembre 2022

Le candidat de Québec solidaire, dans la circonscription de Pontiac, Mike Owen Sebagenzi, était le dernier candidat en lice à se prêter à l'exercice d'une entrevue de près d'une heure à CHIP 101,9. Lors de cette discussion, Mike Owen Sebagenzi est revenu sur les propositions de son parti, entre (...)

lire la suite

La candidate dans la circonscription de Hull pour le PQ, inquiète face au projet de LNC à Chalk River

30 septembre 2022

La candidate du Parti Québécois dans la circonscription de Hull, Camille Pellerin-Forget, a tenu à souligner son opposition au projet des installations des Laboratoires nucléaires Canadiens de Chalk River. Faisant la promotion des engagements du Parti Québécois en matière d'urgence climatique, (...)

lire la suite

Inauguration d'un parc à Campbell's Bay, la communauté rendra hommage au maire Maurice Beauregard

30 septembre 2022

Après maintenant près de 3 ans de travaux, la municipalité de Campbell's Bay invite la population à l'inauguration officielle de son parc municipal situé dans son centre-village, ce vendredi 30 septembre à 13 h. Lors de cette cérémonie, la Municipalité rendra hommage au maire Maurice Beauregard, atteint (...)

lire la suite

Un homme de 20 ans de Mansfield plaide coupable à des agressions sexuelles

29 septembre 2022

En juillet dernier, un homme âgé de 20 ans de Mansfield-et-Pontefract a plaidé coupable à des accusations liées à des crimes sexuels sur deux différentes victimes, au Tribunal de Campbell's Bay. Dans le jugement rendu par le juge Réal Lapointe, le délinquant, Antoine Durocher, devra être surveillé pour (...)

lire la suite

La Maison des Jeunes accueille un artiste peintre au camp de jour

3 août 2022

Les participants au camp de jour de Campbell's Bay/Litchfield ont eu la chance d'utiliser leurs compétences en peinture au pistolet, alors qu'ils ont reçu la visite de l'artiste Philippe Landry lundi (1er août). Artiste visuel professionnel de Gatineau, Landry a montré aux enfants les bases de la (...)

lire la suite

Le conseil d'administration de la Villa James Shaw se réunit lors de la première AGA depuis la pandémie

6 juin 2022

L'organisme Villa James Shaw s'est réuni au Shawville Community Lodge, mardi soir dernier (31 mai), pour leur première AGA depuis le début de la pandémie. L'organisme, qui a pour objectif de construire une résidence pour personnes retraitées, a remis des états financiers et fait le point sur le (...)

lire la suite


Annonces