Publicité Publicité
Émission en cours

Bonjour Pontiac

06:00 09:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Le Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais discute de la présence du français à l’École L’Envolée et dans ses établissements dans le Pontiac

Le Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais discute de la présence du français à l’École L’Envolée et dans ses établissements dans le Pontiac

30 novembre 2022 à 10:57

Mise à jour le 30 novembre 2022 à 12:45

Lors du lancement de la nouvelle édition du livre Les sacrifiés de la bonne entente, il a été question de l’accessibilité et de l’enseignement du français dans les écoles du Pontiac dans le passé, mais aussi de la situation actuelle. Lors de cet événement, il a été déclaré de la part d’un enseignant de l’École secondaire Sieur-de-Coulonge, que le pavillon primaire de l’École des Petits-Ponts à Campbell Bay, L’Envolée, qui partage ses locaux avec ceux de l’école anglophone St. John’s, qui est la propriété de la Comission scolaire Western Québec, avait à l’intérieur de ses murs de l’affichage « tout en anglais ». Le directeur du Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais, Denis Rossignol, a discuté de la situation dans cette école.

En gros, je te dirais, regarde, il n’y a jamais assez d’espace pour afficher en Français, on s’entend là dessus. Il y a, oui, un défi qui est grand. On partage une école avec la Comissions scolaire Western Québec, ça fait que, cette école-là leur appartient. Nous, on occupe des espaces là-dedans. Les espaces qui nous sont réservés, on essaie le plus possible d’afficher en Français. Mais, naturellement, les espaces qui sont plus communs ou les espaces qui sont plus réservés à l’école St. John’s qui est l’Envolée, qu’ils partagent avec l’Envolée, bien, ces espaces-là, oui l’affiche est plus anglophone. Cependant, ça ne veut pas dire que nos activités, que le travail qui est fait au quotidien ne se fait pas en Français, bien au contraire.

– Denis Rossignol, Directeur du Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais

Durant cette entrevue, Denis Rossignol a donné son opinion sur l’évolution de l’enseignement en français et de la présence de la francophonie dans nos écoles. Lui qui est arrivé dans le paysage du Pontiac au début des années 90, juge que la situation est meilleure aujourd’hui que dans le passé. Le directeur de l’École des Petits-Ponts, Stéphane Bouchard, a parlé des mesures qui sont mises en place dans les écoles afin de promouvoir et valoriser la langue française.

Bien, en fait, notre clientèle, peu importe les écoles du Pontiac, bien, elle est fortement anglicisée. C’est pourquoi on travaille beaucoup avec notre personnel vers, vraiment, viser un bilinguisme additif. Donc, nous, on voit le rôle de l’enseignant et des intervenants comme des passeurs culturels au niveau de leur leadership. Puis, comment ça se traduit ça, évidemment, dans le concret, c’est qu’on vise vraiment des expériences très positives avec les enfants pour vraiment, dans le fond, les sensibiliser et promouvoir la langue française dans nos milieux. Donc, on essaie d’exposer, le plus possible, l’ensemble des enfants du Pontiac à toutes sortes d’activités culturelles. Parce que les arts et la culture, c’est le principal vecteur, dans le fond, d’une langue de qualité. 

– Stéphane Bouchard, Directeur de l’École des Petits-Ponts

L’entrevue complète avec le directeur du Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais, Denis Rossignol, et le directeur de l’École des Petits-Ponts, Stéphane Bouchard, est disponible ici.