Publicité Publicité
Émission en cours

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Un gouvernement caquiste fortement majoritaire à Québec : QS, le PQ et le PCQ demandent une refonte du mode de scrutin

Un gouvernement caquiste fortement majoritaire à Québec : QS, le PQ et le PCQ demandent une refonte du mode de scrutin

5 octobre 2022 à 12:00

Mise à jour le 18 novembre 2022 à 4:46

François Legault a obtenu un deuxième mandat majoritaire, lundi soir (3 octobre), avec environ 41 % des voix pour 90 sièges. Malgré environ 14,47 % des voix, le Parti libéral du Québec formera l’opposition officielle avec au moins 21 députés. Québec solidaire (QS), ayant pourtant plus de 15 %, obtient 11 députés et le Parti Québécois, qui a pourtant reçu un plus grand nombre d’appuis que les libéraux a terminé la soirée avec trois députés. Malgré près de 13 % des votes, le Parti conservateur du Québec d’Éric Duhaime n’aura aucun représentant à l’Assemblée nationale à Québec. Le Parti vert du Québec subit un des pires résultats de son histoire avec moins de 1 % du suffrage soit 0,76 %.

Le Québec sera donc dirigé par la Coalition avenir Québec (CAQ) pour les quatre prochaines années. L’ambiance était survoltée lors de la soirée de la CAQ en Outaouais.

De leur côté, la candidate péquiste dans Hull, Camille Pellerin-Forget, s’est fait l’écho de ce que son chef, Paul St-Pierre-Plamondon, qui a été élu dans la circonscription de Camille-Laurin dans l’est de Montréal, a dit après son discours, le temps est venu selon eux pour une réforme du mode de scrutin afin d’obtenir une meilleure représentativité.

« Camille Pellerin-Forget : Je pense qu’il faut repenser, je pense que c’est un signe qu’il faut repenser le mode de scrutin. Tous les partis sont unanimes, sauf la CAQ. Il faut repenser le mode de scrutin, tout le monde est unanime. À un moment donné, il va falloir faire front commun pour assurer qu’il y ait une vraie démocratie au Québec.
Jolaine Paradis-Châteauneuf : Parce que, en effet, ce n’est pas normal que le Parti Québécois obtienne 15 % des voix ait trois sièges, le Parti libéral, c’est 14 %, je pense, et ils obtiennent 23 si je ne me trompe pas, quasiment 24 sièges. Il y a une distorsion absolument. »

L’Outaouais, fortement caquiste

De son côté, le premier ministre François Legault a rejeté cette proposition, mais dit qu’il travaillera avec les partis d’oppositions. La CAQ, qui a remporté quatre des cinq circonscriptions de l’Outaouais (à l’exception de Pontiac), représentera fortement l’Outaouais. Notons d’ailleurs la défaite du PLQ dans Hull, au profit de Suzanne Tremblay de la CAQ.

Au total, c’est 4 163 501 électeurs qui se sont prévalus de son droit de vote, soit 66,06 % de la population. Soit sensiblement la même chose qu’en 2018. L’élection d’il y a 4 ans avait vu 66,45 % de la population se prévaloir de leur droit de vote.

L’entrevue complète avec les candidates du Parti Québécois est disponible ici.



La diffusion en direct de CHIP 101.9 débutera tout de suite après cette publicité