Émission en cours

Samedi de lire

07:00 08:00


Réseau.Presse espère l’adoption d’un projet de loi similaire à la législation australienne visant à faire payer les géants du numérique

Réseau.Presse espère l’adoption d’un projet de loi similaire à la législation australienne visant à faire payer les géants du numérique

3 février 2022 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:49

Réseau.Presse, mieux connu sous le nom de l’Association de la presse francophone (APF), représentant les journaux de langue française desservant la population franco-canadienne hors Québec, s’est réjoui de la déclaration du ministre du Patrimoine canadien, Pablo Rodriguez, concernant les engagements du gouvernement fédéral pour l’adoption d’un projet de loi similaire à la législation australienne visant à faire payer les géants du numérique.

Réseau.Presse remercie le ministre Rodriguez de reconnaître l’urgence de la situation et de s’engager à faire une priorité absolue de l’adoption d’un projet de loi qui imposera les géants du Web pour l’utilisation des contenus d’actualités des médias canadiens sur leurs plateformes. La directrice de Réseau.Presse, Linda Lauzon, a expliqué le modèle australien qui pourrait être mis en place au Canada.

« Il n’y avait pas rien de concret. Alors, là, en ce moment, le bureau du ministre Rodriguez travaille sur ce projet de loi là qui est un modèle, le modèle australien. C’est un modèle de redevances, de taxations, d’impositions des géants du web à travers une formule qui est établie selon la réalité, selon le nombre de médias, etc. Donc, le Canada va avoir cette formule-là, mais doit l’adapter à ses réalités. Et, ces redevances-là rentreraient auprès du gouvernement du Canada et ça permettrait de créer un fond qui, auquel, les médias pourraient faire demande pour compenser pour les pertes de revenu à travers, surtout la publicité et la réutilisation de contenu. »
– Linda Lauzon, Directrice de Réseau.Presse

Malgré tout, Linda Lauzon a tenu a rappelé qu’il faudra surveiller ce qui sera fait pour les plus petits médias comme les journaux ou radios régionale.

« Il y a tellement une grande diversité de médias, OK, au Canada, OK, comme il y a en Australie. Et le parent pauvre en Australie de cette initiative-là ou de cette nouvelle loi-là plutôt, c’est que se sont les petits journaux qui ne sont pas intéressants pour les géants du web. […] Ils n’attirent pas assez de gens, assez de nombre de méta données si l’on parle comme les Google et les Facebook de ce monde pour être intéressants. Alors, ce qui est arrivé en Australie, c’est que le modèle, il y avait le modèle pour les plus gros journaux, et il y a eu les plus petits médias, bien les journaux et médias aussi là, ils se sont retrouvés dans un principe de collective bargaining, j’utilise le même qu’en Australie. Ce qui a fait qu’il y a une enveloppe qui a été mise de côté, à travers ses redevances là, pour répondre aux besoins spécifiques et des petits médias. »
– Linda Lauzon, Directrice de Réseau.Presse

L’entrevue complète avec la directrice générale de Réseau.Presse, Linda Lauzon, est disponible ici.