Publicité Publicité
Émission en cours

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Recensement 2021 : une première augmentation de la population de la MRC Pontiac en plus de 15 ans

Recensement 2021 : une première augmentation de la population de la MRC Pontiac en plus de 15 ans

2 janvier 2023 à 2:53

Mise à jour le 9 janvier 2023 à 7:37

Le plus récent dévoilement du Recensement 2021 de Statistique Canada, rendu public récemment, démontre que pour la première fois dans les 15 dernières années, la population de la MRC Pontiac a augmenté. La population est passée de 14 251 en 2016 à 14 764 au recensement 2021, soit 513 habitants supplémentaires. Ce qui demeure loin des statistiques des années 90, dont les chiffres officiels utilisés par la MRC Pontiac à l’époque indiquaient 15 576, mais cette plus récente publication semble être un pas dans la bonne direction. La salle de nouvelles de CHIP 101,9 a analysé, comparé et traité les différentes données démographiques dans le Pontiac. Voici un premier article traitant les données démographiques.

Pas de « boom », mais une croissance encourageante

Les fermetures d’usines, le vieillissement de la population et le manque de rétention des jeunes avaient été les principales raisons expliquant cette diminution démographique pendant près de 15 ans. Cette fois, la COVID-19 semble avoir eu un impact positif sur la démographie du Pontiac, ce qui a attiré de nouveaux résidents, même si l’augmentation n’est pas aussi élevée dans le Pontiac qu’ailleurs en Outaouais. En effet, cette augmentation de la population d’environ 3,6 % sur 5 ans, n’est clairement pas un « boom », mais une croissance encourageante. Sans dénigrer la croissance de la population de la MRC Pontiac, l’augmentation de la MRC Pontiac est moins élevé qu’à l’échelle québécoise qui se situe à 4,1 %. Même chose sur le plan régional, puisque l’Outaouais a connu une augmentation de 5,9 % durant cette période, ce qui dépasse largement le 3,6 % du Pontiac. Un « boom » indique une augmentation rapide, au-dessus des moyennes des régions voisines et qui représente une augmentation fulgurante n’ayant jamais été vu dans un territoire donné, dans aucun cas la présente croissance de la MRC Pontiac répond à cette réalité, mais il s’agit surtout d’une augmentation encourageante après plus de 20 ans de mauvaises nouvelles dans ce domaine. L’utilisation du mot « boom » employé par la MRC Pontiac dans le passé, dans un élan d’enthousiasme, ne remplit pas la définition de « boom » démographique en ce moment, mais la préfète Jane Toller peut tout de même se réjouir puisqu’on parle enfin d’une croissance . Malgré tout, l’augmentation démographique dans le Pontiac, est plus faible que deux des régions rurales de l’Outaouais, soit la MRC Papineau et la MRC des Collines-de-l’Outaouais, dont cette dernière est parfois considérée en bonne partie en banlieue avec plusieurs municipalités qui longent la frontière de la Ville de Gatineau. En effet, la MRC Papineau est passée de 22 832 à 24 308 (+ 1 476 personnes, 6,5 % d’augmentation) et la MRC des Collines-de-l’Outaouais a vu sa population croître de 49 094 en 2016, à 54 498 (+ 5 004 personnes, plus de 11 % d’augmentation). La Ville de Gatineau a aussi connu une augmentation plus importante de 5 % (passant de 276 245 à 291 041). Par contre, la MRC Pontiac n’est pas la dernière cette fois, puisque la MRC Vallée-de-la-Gatineau est passée de 20 182 à 20 547 (+ 365), ce qui représente 148 habitants de moins que ce qu’a obtenu la MRC Pontiac et une croissance de 1,8 % durant cette période. Sachant qu’il s’agit d’une première augmentation pour la MRC Pontiac depuis plus de 20 ans, il faudra attendre 2026 avant de confirmer qu’il s’agit bien d’une tendance. Il demeure qu’il y a des données encourageantes pour la MRC Pontiac, comme l’âge moyen de la population, qui est à 46,6 ans, ce qui est moins élevé que celle de la MRC Papineau (46,7 ans) et de la Vallée-de-la-Gatineau (48,5 ans).

Les augmentations ne sont pas identiques dans l’ensemble des municipalités de la MRC Pontiac. Voici une vue d’ensemble des différents résultats des municipalités de la MRC Pontiac et de la Municipalité de Pontiac à ce Recensement 2021 de Statistique Canada. Nous avons inclus les liens pour accéder à l’ensemble des portraits démographiques des différentes municipalités analysées. 

Augmentation importante pour Alleyn-et-Cawood, Bristol, Clarendon, Litchfield, Otter Lake, Shawville, Sheenboro et Thorne

La Municipalité de Bristol a connu une augmentation importante entre 2016 et 2021, soit de plus de 10 %, passant de 1 036 à 1 199 (+ 163).

La Municipalité de Clarendon a aussi connu une forte augmentation, passant de 1 256 à 1 392 (+ 136), avec une augmentation de 10,8 %. Il s’agit d’un scénario similaire pour sa voisine, Shawville, qui a vu entre 2016 et 2021, sa population augmentée de 1 203 à 1 329, soit 10,5 % d’augmentation.

Otter Lake a aussi connu une excellente croissance entre 2016 et 2021, passant de 932 à 1 041 (+ 109), ce qui représente une croissance de 11 %. Un chiffre aussi impressionnant pour Thorne, cette municipalité est passée de 448 à 528 (+ 80), soit 17,9 % d’augmentation, ce qui est énorme à l’échelle de la région et de la province.

Litchfield a aussi connue une croissance de près de 8,9 % entre 2016 et 2021, passant de 459 à 500 (+ 41). Reste qu’Alleyn-et-Cawood (Danford Lake), a un des résultats les plus impressionnants, ayant enregistré 172 habitants en 2016 et 229 pour le recensement de 2021 (+ 57), soit 33,1 % d’augmentation. 

L’augmentation est aussi significative pour la Municipalité de Sheenboro qui a vu sa population passée de 130 à 149, ce qui se traduit par 14,6 % d’augmentation. 

Des croissances stables pour deux des îles du Pontiac

La croissance de L’Île-du-Grand-Calumet ressemble beaucoup à ce qui s’est produit dans le Pontiac. Sa population indique qu’elle est passée de 626 à 648 résidents, soit 3,5% d’augmentation. Situation similaire à L’Isle-aux-Allumettes qui connaît une croissance de 3,6 %, ayant passé de 1 334 à 1 382 résidents. 

Des statistiques stables pour Chichester, Portage-du-Fort et Waltham

Certaines municipalités ont eu de légères augmentations, c’est le cas de la Municipalité de Chichester qui a maintenant deux résidents de plus. C’est le cas inverse à Portage-du-Fort, cette municipalité frontalière a connu une légère diminution de deux résidents entre 2016 et 2021, soit de 234 à 232. 

La Municipalité de Waltham a connu une augmentation de 2,4 %, avec neuf (9) habitants supplémentaires, passant de 278 à 287.

L’impact des inondations modifie les résultats à Mansfield et Fort-Coulonge

Le cas de la Municipalité de Mansfield-et-Pontefract est différent. On pourrait y voir une diminution de 1,5 %, mais cette situation s’explique en majeure partie  à cause de l’impact des inondations de 2019. Même chose pour sa voisine, Fort-Coulonge, qui a vu une perte de 8,4 % de sa population. En effet, ces deux municipalités durement touchées durant les inondations de 2019, ont vu plusieurs résidences détruites et résidents ayant besoin de logements quitter temporairement, afin de lancer dans le futur un nouveau projet de construction. Par contre, ses deux municipalités font actuellement l’objet de plusieurs demandes de permis de construction pour des bâtiments résidentiels. Par exemple, le nombre de logement privé est passé de 1 113 en 2016 à 1 074 à Mansfield-et-Pontefract. Même chose à Fort-Coulonge, passant de 644 à 605. Entre les deux recensements, cette communauté a vu une perte de 78 logements, qui s’explique par les inondations de 2019. Sauf que ces données de Statique Canada ne sont probablement déjà plus à jour, puisque les permis de construction traités en 2021, seulement pour la Municipalité de Mansfield, est de 93, ce qui dépasse largement le nombre de perte datant des inondations 2020.  Cette tendance pourrait être que passagère, le prochain recensement pourrait répondre à plusieurs questions dans le cas de ses deux municipalités.  

Des pertes à Bryson, Campbell’s Bay et Rapides-des-Joachims

La Municipalité de Rapides-des-Joachims a perdu 9,5% de sa population, soit 15 résidents de moins qu’en 2016, selon le Recensement 2021. Par contre, cette Municipalité verra dès le mois de janvier la réouverture de l’usine de Commonwelth Plywood, ce qui devrait avoir un impact positif sur sa population. 

La Municipalité de Bryson, qui fêtera son 150 e anniversaire, a connu une diminution de 7,1 % de sa population durant cette période qui a été prise en considération (soit de 2016 à 2021), selon les données du Recensement 2021.  

Campbell’s Bay a connu une perte de 5,2 % de sa population

La Municipalité de Pontiac poursuit sa croissance à l’image de la MRC des Collines-de-l’Outaouais

La Municipalité de Pontiac, qui est située dans la MRC des Collines-de-l’Outaouais, soit les secteurs allant de Breckenridge, en passant par Luskville et Quyon, a connu une croissance de 5 %, soit de 5 850 à 6 142. Ce qui est plus élevé que la moyenne québécoise à 4,1 %, mais qui est moins que la moitié que celle de la MRC des Collines-de-l’Outaouais à 11 %.

        Années   Nombre de la population population de la MRC Pontiac lors des plus récents recensements

  • 2001     14 561
  • 2006    14 586
  • 2011     14 358
  • 2016     14 251
  • 2021     14 764

Pour obtenir davantage d’informations concernant ce Recensement 2021, les lecteurs peuvent accéder au lien suivant.