Publicité Publicité
Émission en cours

Cochaux Show

22:00 24:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Plusieurs affiches de la candidate Corinne Canuel-Jolicoeur et d’André Fortin vandalisées

Plusieurs affiches de la candidate Corinne Canuel-Jolicoeur et d’André Fortin vandalisées

22 septembre 2022 à 12:00

Mise à jour le 18 novembre 2022 à 4:46

Plusieurs affiches du candidat libéral André Fortin et de la candidate de la CAQ, Corinne Canuel-Jolicoeur, ont été vandalisées dans la nuit du 20 au 21 septembre dernier. De plus, André Fortin a vu son bureau électoral d’Aylmer être aussi vandalisé.

« Oui, je vous dirais que les pancartes électorales qui sont installées partout entre la marina et le pont Champlain, donc toute la longueur de la partie urbaine du comté ont été vandalisées. On a compté rapidement, on a une bonne cinquantaine de pancartes qui ont été vandalisées et pas avec des mots que je pourrais répéter à la radio. Les pancartes de la coalition avenir Québec aussi ont été vandalisées. Mais, ce qui est plus troublant pour moi, c’est le bureau de campagne. Le bureau de campagne, c’est un endroit où les bénévoles viennent, ils amènent leurs enfants. C’est la première fois en trois campagnes que j’entends parler, même, d’un bureau de campagne qui est vandalisé. Mais, disons que je suis, mes bénévoles à qui j’ai parlé aujourd’hui sont loin d’être intimidés. Ils se disent que, la meilleure manière de répondre à ça, c’est en mobilisant notre monde en s’assurant que, nous, on exprime notre préférence de façon démocratique plutôt que de façon criminelle comme ça. »
– André Fortin, Candidat du Parti libéral du Québec

Pas seulement dans le secteur Aylmer

La candidate caquiste, Corinne Canuel-Jolicoeur, est claire : oui, il y a eu du vandalisme sur des pancartes, mais dans certaines municipalités, des pancartes ont été complètement enlevées.

« C’est assez dommage, parce que dans certaines communautés, des citoyens m’ont reproché de ne pas avoir été les visiter, mais c’est faux, j’ai été moi-même installé des pancartes à ses endroits avec mon équipe sauf que les affiches ont disparu », a déclaré Mme Canuel-Jolicoeur. À moins de deux semaines de cette campagne, Mme Canuel-Jolicoeur faisait remarquer qu’il était souvent trop tard pour les remplacer. « Le temps de recevoir les nouvelles affiches, il sera trop tard, la campagne sera terminée », lança Corrine Canule-Jolicoeur en conférence de presse hier (21 septembre).

L’entrevue complète avec André Fortin, concernant ses événements, est disponible ici.