Émission en cours

00:00 05:00


Plus de 30 % de la population du Pontiac toujours sans électricité à Pâques : Jane Toller évoque les nombreux problèmes de communications et la possibilité d’enterrer les câbles

Plus de 30 % de la population du Pontiac toujours sans électricité à Pâques : Jane Toller évoque les nombreux problèmes de communications et la possibilité d’enterrer les câbles

9 avril 2023 à 8:27

Mise à jour le 11 avril 2023 à 1:00

Même si le nombre de clients d’Hydro-Québec sans électricité est en diminution dans le Pontiac, les 3 950 (mise à jour à 7 h 30 en ce 9 avril), ce nombre représente plus de 30 % de la population de la MRC Pontiac en ce jour de Pâques. C’est surtout à Clarendon (599), Bristol (854) et Thorne (594) que les diminutions des pannes de courant se sont fait sentir dans les dernières heures. Ces municipalités, avec Otter Lake (1 272) et Litchfield (270), sont toujours les plus durement touchées. À 6 h 30 ce matin, les cinq municipalités qui subissent encore des répercussions de la pluie verglaçante de mercredi dernier, obtiennent 3567 clients sans électricité. Notons aussi que plusieurs citoyens de L’Île-du-Grand-Calumet n’ont toujours pas de courant également, soit 174 clients sur 582. Les autres cas sont éparpillés un peu partout, soit principalement, à Alleyn-et-Cawood, Mansfield, Shawville et Portage-du-Fort.

Via son compte Facebook, la préfète de la MRC Pontiac, Jane Toller, a invité les citoyens à lui téléphoner personnellement. (Repris intégralement de la publication Facebook de Jane Toller.)

« N’hésitez pas à m’appeler au 819-647-8198. J’espère et je prie pour que beaucoup plus de gens soient branchés d’ici demain soir. Hydro-Québec m’a assuré qu’il ne quittera pas le Pontiac tant que nous n’aurons pas tous le courant. Je suis particulièrement préoccupé par Otter Lake, Litchfield, Thorne, Bristol, Shawville, Bryson et Clarendon. Dans le cas de Grand Calumet, il y a eu des réparations, puis les vents violents de vendredi ont causé d’autres dommages. De nombreux habitants ont dû passer le week-end de Pâques sans électricité ni chauffage. Si quelqu’un a besoin d’une douche ou d’une chambre d’hôtel, il y a de la place au Spruceholme Inn, il suffit d’appeler mon portable. De nombreuses suggestions ont été faites à la suite de cet e événement catastrophique. L’une étant d’enterrer toutes les lignes électriques, une autre étant de s’assurer qu’il y a suffisamment de personnel pour réparer cela dans un délai raisonnable, ce qui dans notre cas pourrait signifier le déploiement de personnel de l’Ontario avec Hydro One, ou au moins de s’associer avec des entreprises privées qui sont formées pour faire ce travail. Le fait qu’il y ait 4 phases urgentes, stratégiques, critique et ensuite les maisons et les entreprises – rends le délai plus long. La communication a été difficile avec les résidents qui n’avaient pas d’internet, de téléphones cellulaires et de lignes terrestres. Les informations mises à jour par Hydro-Québec n’étaient pas toujours exactes. En fin de compte., ce fut une expérience difficile, mais je suis très fière de nos habitants qui se sont entraidés et ont été extrêmement patients et compréhensifs. Je tiens également à remercier les services d’incendie en particulier pour avoir surveillé les gens, ainsi que nos travailleurs de la santé et nos ambulanciers. Nos maires et mairesses ont travaillé très dur. Hydro-Québec a dû relever un énorme défi et a fait de son mieux. Ce week-end de Pâques, de nombreux projets a été modifié et j’espère que le courant sera rétabli dès que possible, même dans les zones difficiles d’accès. Je prie pour vous et vous souhaite les meilleures fêtes de Pâques possibles ! » – Jane Toller
En effet, les résidents du Pontiac sans électricité devront être encore patients puisqu’Hydro-Québec a déjà évoqué que certaines réparations devraient avoir lieu pendant la journée de lundi.