Publicité Publicité
Émission en cours

MEGA Bingo

19:00 21:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Non, il n’y aura pas de litière pour des étudiants qui s’identifient à des animaux dans nos écoles

Non, il n’y aura pas de litière pour des étudiants qui s’identifient à des animaux dans nos écoles

20 octobre 2022 à 12:00

Mise à jour le 18 novembre 2022 à 4:46

Jamais je n’aurais cru devoir écrire un article avec un titre aussi abracadabrant. Farfelue ou pas, une rumeur, ayant pris des allures de légende urbaine, déformée par le bouche-à-oreille et des commentaires sur les médias sociaux, semble provoquer plusieurs discussions et polémiques entre les élèves des écoles secondaires. Depuis quelques semaines, certains élèves du Pontiac, comme d’ailleurs en Outaouais et au pays, soutiennent que des étudiants qui se prennent pour des animaux, sont sur le point de venir envahir notre réseau scolaire afin de s’approprier les écoles pour établir leur habitat naturel, emmenant avec eux leurs litières, leurs cris et autres habitudes.

Avant de poursuivre, soyons clairs et arrêtons tout de suite les rumeurs, non aucune école interrogée n’a l’intention d’installer des litières dans leurs « toilettes ».

Beaucoup d’affirmations, mais pas de fait tangible
CHIP 101,9 a donc interrogé des parents, des élèves et des membres de la communauté, qui croient que cette hypothèse est plausible. Évidemment, pour protéger l’identité des élèves d’âges mineurs, nous ne dévoilerons pas l’identité des personnes, mais la rumeur de l’installation de litières dans nos écoles s’est tellement amplifiée, que vous n’auriez pas de mal à retrouver de telles affirmations dans la communauté.

« Oui, oui c’est vrai. Ma cousine sort avec un gars qui a des enfants au secondaire à Renfrew et une de ses amies de classe s’est fait aboyer par un étudiant qui se déguise en chien. Quand l’élève a répondu en aboyant, l’école l’a suspendu. Là, apparemment, des litières vont être installées au Québec »
– mère d’une élève de l’École secondaire Sieur-de-Coulonge

« C’est déjà arrivé à PHS ou Renfrew, ils vont installer les litières bientôt »
– Élève de l’École secondaire Sieur-de-Coulonge

« Oui, il y a un élève de l’ESSC qui a commencé sa transformation. C’est pour ça que la directrice de notre école ne veut pas dire si c’est vrai ou faux, ils ont commencé à faire des accommodations »
– Élève de l’École secondaire Sieur-de-Coulonge

« Apparemment, ça commencé en Ontario et ma cousine m’a dit que ça s’en venait icitte. Ils vont commencer par le Pontiac parce qu’on est plus proche de l’Ontario, avant de permettre l’installation de litières partout au Québec » – ancien élève de l’École secondaire Sieur-de-Coulonge, âgé de 45 à 54 ans

Les rumeurs dans le Pontiac se sont multipliées, puisque ce feuilleton a retenu l’attention dans les médias à Renfrew tellement, que les autorités scolaires ont même publié un communiqué de presse afin de démentir la rumeur. D’ailleurs, dans le Pontiac, des parents ont contacté les responsables du CSSHBO pour savoir si c’était réellement envisagé d’installer des litières.