Publicité Publicité
Émission en cours

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Mise en ligne de la plateforme d’autodéclaration des tests rapides

Mise en ligne de la plateforme d’autodéclaration des tests rapides

26 janvier 2022 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:49

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé que la plateforme d’autodéclaration des tests rapides de COVID-19 est désormais à la disposition des Québécoises et des Québécois. Celle-ci permettra aux personnes de transmettre leur résultat de test rapide, qu’il soit négatif ou positif, à des fins statistiques.

« Avec un tel outil maintenant disponible pour la population, il sera plus facile pour nos équipes de la Santé publique d’évaluer la progression du virus au sein de la collectivité. Nous pourrons ainsi avoir un portrait global plus réaliste, ce qui aidera la santé publique à ajuster les mesures sanitaires en fonction de la situation épidémiologique réelle. J’invite les citoyens à surveiller leurs symptômes et à déclarer leur résultat après un test rapide qu’il soit positif ou négatif. » – Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Depuis quelques semaines, les statistiques publiées par les différents CISSS au Québec, incluant le CISSS de l’Outaouais, n’incluaient pas les cas positifs provenant des tests rapides. CHIP 101,9 avait d’ailleurs décidé de ne pas rapporter les statistiques en lien avec les cas actifs, étant donné que les nombres affichés pouvaient démontrer une large différence avec la réalité.

Cette plateforme vise à permettre aux personnes d’enregistrer elles-mêmes leur résultat de test de dépistage rapide, en vue d’avoir un meilleur portrait du nombre de cas au Québec. Dans un contexte où les tests en centre de dépistage sont désormais réservés à certains groupes prioritaires bien précis et où le nombre de cas connus est par conséquent sous-estimé, un tel outil contribuera à mieux évaluer le taux de positivité de la population.

Pour faire leur déclaration, les citoyens peuvent se rendre sur la plateforme, sur Québec.ca. Ils auront à saisir certaines données d’identification ainsi que le résultat de leur test rapide.

Faits saillants :

La plateforme a fait l’objet de tests de sécurité réalisés par le Centre gouvernemental de cyberdéfense du ministère de la Cybersécurité et du Numérique, en collaboration avec le centre opérationnel de cyberdéfense et les équipes du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Le Centre gouvernemental de cyberdéfense assure un leadership gouvernemental dans la prévention, la protection, la détection et la prise en charge d’incidents en matière de sécurité de l’information.

Le MSSS rappelle que depuis le 2 octobre 2021, toute personne est encouragée à signaler une vulnérabilité susceptible d’être exploitée lors de cyberattaques et, ainsi, de porter atteinte à la disponibilité, à l’intégrité ou à la confidentialité des systèmes et des infrastructures technologiques des ministères et organismes du gouvernement du Québec.

Il est possible de le faire en se rendant sur la plateforme de signalement des vulnérabilités que le Centre gouvernemental de cyberdéfense a mise en place, à l’adresse suivante : Plateforme de signalement de vulnérabilité.

Il est possible pour une personne d’inscrire le résultat d’un test rapide de son enfant sur la plateforme, ou d’une personne légalement représentée par elle.

La plateforme est également accessible aux personnes qui n’ont pas de carte d’assurance maladie.