Publicité Publicité
Émission en cours

Cochaux Show

22:00 24:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Malgré la saisie immobilière au site industriel de Davidson, Sandra Armstrong croit toujours au projet de relance

Malgré la saisie immobilière au site industriel de Davidson, Sandra Armstrong croit toujours au projet de relance

2 février 2022 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:49

La maire de Mansfield, Sandra Armstrong, a indiqué que la saisie immobilière après jugement visant l’entreprise 9179-2218 inc. qui est propriétaire du site industriel de Davidson se poursuivait. Elle n’a toutefois pas voulu commenter davantage étant donné le processus judiciaire actuellement en cours.

« Je ne peux pas discuter ouvertement de ce dossier-là, mais les gens le savent déjà un peu de ce que vous avez écrit. Donc, c’est en cours, il y a les gens, faire leur travail, il y a des inventaires à prendre le total de la scierie Davidson. Et puis, la municipalité travaille en fait, que l’argent dû soit remit à la municipalité, aux contribuables de la Municipalité de Mansfield. Donc, ça suit le cours, c’est un travail long. Et, nous, à la municipalité, c’est le temps que l’on reçoive l’argent qui est dû, donc on travaille fort là-dessus. C’est dans les mains des personnes qui sont adéquates pour faire le travail. »
– Sandra Armstrong, Maire de Mansfield

Malgré le processus de saisie actuellement en cours sur le site industriel de Davidson, Sandra Armstrong croit toujours à la relance du site et espère que les investisseurs pourront concrétiser le projet.

« La relance économique du site industriel de Davidson, absolument, c’est réaliste. Donc, aussi, il y a des avancements et on attend. Je sais qu’il y a des gens qui sont impatients, mais il faut vraiment être à la bonne place, la bonne journée. Puis, oui, c’est réaliste, on travaille sur ça déjà. On a travaillé avec M. Saint-Cyr sur son dossier, mais là il faut passer à autre chose. »
– Sandra Armstrong, Maire de Mansfield

Rejoint par téléphone, le principal promoteur du projet, Bruno St-Cyr, a déclaré qu’il avait l’intention de régler cette situation et d’aller de l’avant avec le projet. « Ce qu’on vise c’est de régler la situation et on travaille sur plusieurs avenues. On veut régler la situation pour demeurer sur place et faire le projet », a expliqué M. St-Cyr. L’entrevue complète avec Sandra Armstrong est disponible ici.