Publicité Publicité
Émission en cours

Pontiac Drive

16:00 18:00


Publicité Publicité

L’usine Fortress à Thurso reçoit une aide financière d’un maximum de 8,2 millions de dollars

L’usine Fortress à Thurso reçoit une aide financière d’un maximum de 8,2 millions de dollars

7 janvier 2023 à 7:50

Le gouvernement du Québec a annoncé un nouvel investissement d’un montant maximum de 8,2 millions de dollars, pour l’usine Fortress située à Thurso et fermé depuis 2019.  Ce n’est pas la première fois que le gouvernement Legault injecte des sommes dans cette usine qui avait déjà reçu 8 millions $ en 2019. L’aide accordée à Fortress, toujours propriétaire des installations, a été entérinée dans un décret le 14 décembre dernier, mais publiée seulement le 5 janvier dernier.

Le mois dernier, M. Fitzgibbon a annoncé qu’il abandonnait l’idée de reprendre la production de pâte à Thurso, jugeant que les coûts seraient trop élevés. Selon ce que rapporte le Journal de Montréal, quatre projets sont actuellement sur la table pour l’usine: trois concernent la fabrication de granules de bois (chauffage) et l’autre, la production de biochar (charbon à usage agricole).

Un nouveau projet ou la fin?

Le cabinet du  ministre  de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, a indiqué, jeudi dernier, que le prêt de 8,2 millions de dollars s’inscrivait dans le plan de maintien des installations dans l’attente que l’un des projets de relance débouche.  Selon ce que rapportait Le Droit,  le ministre se donne maintenant jusqu’en juin 2023 pour une conversion des lieux à la bioénergie. Si aucun projet ne débloque d’ici là, Québec mettra définitivement un terme aux efforts de relance de l’usine, avait-il déclaré.

Des répercussions pour l’industrie forestière dans le Pontiac ?

Le gouvernement du Québec a indiqué que cette usine est un point central pour la région de la MRC de Papineau. Rejoint au téléphone par CHIP 101,9, la préfète de la MRC Pontiac, Jane Toller, a mentionné qu’elle croit aussi que cette usine est centrale, mais pour tout l’Outaouais et que pour faire avancer certains dossiers liés à l’industrie forestière dans le Pontiac, il faut que ce dossier de l’usine Fortress soit réglé. « Je pense que c’est une annonce positive pour tout l’Outaouais. Il faut que le dossier se règle une fois pour toute puisque le gouvernement du Québec a déjà indiqué qu’il s’agissait du dossier prioritaire lié à l’industrie forestière en Outaouais. On espère aussi voir l’usine Fortress relancée et peut-être même de voir des collaborations entre les différentes usines dans le futur  », a déclaré la préfète Jane Toller. Notons que récemment, la préfète s’est dite optimiste pour l’industrie forestière dans le Pontiac, non seulement grâce à l’annonce de la réouverture de la Commonwealth Plywood à Rapides-des-Joachims, mais celle-ci espère aussi voir un nouvel entrepreneur relancer le site de Jovalco situé à Litchfield.