Publicité Publicité
Émission en cours

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Les employés de la MRC Pontiac votent en faveur de moyen de pression

Les employés de la MRC Pontiac votent en faveur de moyen de pression

9 septembre 2022 à 12:00

Mise à jour le 18 novembre 2022 à 4:46

Les négociations en vue du renouvellement de la convention collective des employés de la MRC Pontiac ne semblent pas se dérouler à la satisfaction du syndicat et les employés ont voté hier à l’unanimité pour des moyens de pression. C’est ce qu’a déclaré le président régional Région Laurentides-Lanaudière-Outaouais du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec, Michel Girard. Les augmentations salariales prévues, l’horaire de travail et le télétravail seraient les principaux sujets de désaccord.

« On pensait, on pensait arriver à une entente comme un peu partout où on réussit à s’entendre, mais, là présentement, c’est d’ailleurs pour ça que je me suis déplacé dans le Pontiac. J’avais une rencontre avec les employés. Et, je vais vous dire, tout ce qui est sur la table c’est un recul. Puis, c’est un recul, d’après moi, c’est un recul historique. Tu sais, on parle sur une convention collective de 5 ans, mais on tourne 10 % sur 5 ans. Alors que l’IPC, cette année, on le sait très bien, c’est 4.1. On veut aller rattraper dans les vacances, on veut… Le télétravail a été enlevé d’ailleurs depuis ce matin, au moment où on se parle. Puis, autre chose, bien dans le fond, si vous vouliez travailler à la MRC Pontiac, vous savez le travail-famille, la conciliation travail-famille, l’aménagement des horaires maintenant, on n’en tient pas compte. C’est vraiment, je vais vous dire, je n’ai jamais vu un recul comme ça au niveau des négociations. »
– Michel Girard, Président régional Région Laurentides-Lanaudière-Outaouais du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

Michel Girard insiste, il dit ne pas comprendre les agissements de la direction générale de la MRC Pontiac concernant le télétravail. Il reproche à la partie patronale de ne pas accepter des modèles qui ont pourtant été acceptés ailleurs, dans d’autres milieux ruraux de l’Outaouais.

« Puis, tu sais, je vous donne un exemple, au niveau du télétravail, on a pas juste la MRC Pontiac qu’on négocie. On a la MRC Papineau, on a la MRC Matawinie et on a plusieurs autres MRC au Québec. [Et comment ça se passe là-bas ?] Ça se passe très bien, depuis le début de la pandémie, on a eu des politiques, des directives de télétravail à la MRC Papineau. D’ailleurs, on avait présenté la politique à la MRC Pontiac et ils n’en ont même pas tenu compte. Ils ont regardé et sont revenus avec quelque chose d’un peu particulier. Puis, tu sais, la politique était mur à mur. Les employés sont tous satisfaits de cette directive-là à la MRC Papineau. Ça fait qu’on ne comprend vraiment pas où s’en va la MRC à ce niveau-là. »
– Michel Girard, Président régional Région Laurentides-Lanaudière-Outaouais du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

L’entrevue complète avec le président régional Région Laurentides-Lanaudière-Outaouais du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec, Michel Girard, est disponible ici.