Publicité Publicité
Émission en cours

La Dose rap

22:00 23:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Les délais de branchement à l’électricité chez Hydro-Québec cause des complications pour une famille du Pontiac

Les délais de branchement à l’électricité chez Hydro-Québec cause des complications pour une famille du Pontiac

14 octobre 2022 à 12:00

Mise à jour le 18 novembre 2022 à 4:46

Les délais de branchement à l’électricité pour les nouvelles résidences ont des impacts chez nous dans le Pontiac. Un futur résident de Mansfield-et-Pontefract, Simon-Pierre Farley, a expliqué en entrevue à CHIP 101,9, avoir réservé depuis des mois son branchement à l’électricité avec Hydro-Québec, mais la date de branchement prévu en septembre dernier a été repoussée en janvier prochain.

« On a envoyé la première demande le 5 octobre 2021. Oui, c’est ça, depuis plus d’un an. Et, à la suite de la première demande, on a reparlé avec le service interclientèle au mois de novembre pour nous faire dire : inquiétez-vous pas le premier septembre… La date qu’on avait eue, c’était le premier septembre. Ensuite de ça, au mois de mars, notre électricien a fait une demande le 5 mars 2022 pour se dépêcher parce qu’il disait que c’était long les délais, ils étaient longs. Ça fait qu’on a dit OK, il n’y a pas de problème. Et, à ce jour-là, aujourd’hui, la date qui est prévue, c’est le 18 janvier. Ça fait que le 7 mois qu’ils disent, M. … »
– Simon-Pierre Farley

Ce délai cause donc des maux de tête à M. Farley et sa famille, puisque la nouvelle construction pourrait s’endommager avec le froid de l’hiver et causer des complications avec l’assureur.

« À la suite de ça, j’ai appelé mes assurances. Les assurances m’ont dit : si la maison est complètement finie, on vit dedans, je peux même pas rentrer dans ma maison, parce que c’est considéré encore en construction à cause que je n’ai pas d’Hydro et je ne suis pas couvert pour les bris. Je ne suis pas couvert si, à mettons que mon scellage craque, à cause que je ne chauffe pas dans la maison, bien je ne suis pas couvert. Les fenêtres, le gypse dans la maison, c’est toutes des affaires que je ne suis pas couvert, je suis à risque, je ne sais pas si ça va craquer. C’est un risque que je prends. »
– Simon-Pierre Farley

L’entrevue complète avec Simon-Pierre Farley est disponible ici. En septembre dernier, rappelons qu’Hydro-Québec, avait expliqué les raisons de ces délais.