Publicité Publicité
Émission en cours

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Les défis liés à l’accessibilité à un médecin de famille pour les enfants de 0 à 5 ans ont des impacts sur le développement des enfants en Outaouais

Les défis liés à l’accessibilité à un médecin de famille pour les enfants de 0 à 5 ans ont des impacts sur le développement des enfants en Outaouais

16 février 2022 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:49

À l’occasion des Journées de la persévérance scolaire, l’Observatoire des tout-petits (OTP) a présenté le portrait intitulé « Comment se portent les tout-petits en Outaouais ? Portrait 2021 », lors d’une conférence organisée par la Table Éducation Outaouais. Parmi les données recueillies, le Portrait indique qu’il existe en Outaouais un nombre non négligeable d’enfants ayant des besoins spéciaux. Le nombre de famille à faible revenu en Outaouais serait aussi plus élevé qu’ailleurs au Québec.

« Selon les données les plus récentes dont nous disposons, 33,5 % des enfants de maternelle étaient vulnérables dans au moins un domaine de développement en 2017 en Outaouais. Cette proportion est plus élevée que dans le reste du Québec (27,7 %). La proportion d’enfants vulnérables dans au moins un domaine de développement est plus forte chez les enfants dont le ménage est considéré comme étant à faible revenu (54,9 %), comparativement aux enfants résidant dans des ménages qui ne sont pas à faible revenu (27,8 %). »

Tout comme la population générale, les soins de santé semblent avoir, une fois de plus, un impact dans le développement de la région. Selon les données recueillies, la région de l’Outaouais a une proportion plus élevée que dans le reste du Québec de familles qui n’ont pas de médecin pour leurs enfants de 0 à 5 ans, soit 13,2 %, alors que la moyenne québécoise est de 9 %. La directrice de l’Observatoire des tout-petits, Fannie Dagenais, a expliqué à CHIP 101,9, l’impact que cet aspect peut avoir sur le développement des 0 à 5 ans.

« Les visites préventives qu’offre un suivi médical permettent entre autres de dépister les troubles physiques et les retards de développement et de soutenir les parents dans leurs habiletés parentales. Au Québec, un enfant devrait rencontrer le médecin pour un rendez-vous de suivi au moins une dizaine de fois entre la naissance et l’âge de 5 ans » – Fannie Dagenais

L’entrevue complète avec la directrice de l’Observatoire des tout-petits, Fannie Dagenais, concernant le Portrait 2021 « Comment se portent les tout-petits en Outaouais ? » est disponible ici.