Publicité Publicité
Émission en cours

Musique Gospel

06:00 08:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Le gouvernement du Québec annonce officiellement le montant forfaitaire additionnel de 12 000 $ pour le personnel qui s’établira en Outaouais

Le gouvernement du Québec annonce officiellement le montant forfaitaire additionnel de 12 000 $ pour le personnel qui s’établira en Outaouais

9 décembre 2021 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:49

La semaine dernière, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé un montant forfaitaire additionnel pour le personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires de plusieurs régions éloignées ainsi que pour la région de l’Outaouais. Ce montant forfaitaire s’ajoute aux mesures d’attraction et de rétention déjà annoncées.

Ainsi, un montant forfaitaire additionnel de 12 000 $ par année sera octroyé à une personne salariée qui fait le choix de s’établir en Outaouais pour deux ans et d’y travailler, soit à temps complet, à temps complet avec réduction du temps de travail ou à temps partiel. Donc, une personne qui fait le choix de s’établir en Outaouais pour venir travailler dans le réseau de la santé pourrait recevoir jusqu’à 30 000 $ pour la première année et 12 000 $ pour la deuxième.

« Plus que jamais, l’accessibilité et la qualité des soins de santé pour tous les Québécois sont des priorités pour notre gouvernement. Avec cette nouvelle mesure qui s’ajoute à celles déjà annoncées, je suis convaincu plus que jamais que nous allons dans la bonne direction afin de doter notre région de personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires dont nous avons besoin. Je me réjouis de cette belle annonce pour les citoyens de la circonscription électorale de Gatineau et de l’ensemble de la région », a indiqué le député de Gatineau, Robert Bussière.

La région de l’Outaouais, qui n’est pas une région éloignée au sens propre, figure dans la liste des régions touchées par la mesure en raison de son caractère particulier dû à sa situation frontalière avec l’Ontario. Le montant forfaitaire additionnel permettra à l’Outaouais de devenir compétitive et de concurrencer les salaires offerts en Ontario dans une perspective d’attraction et de rétention de la main-d’œuvre dans une région qui possède un statut particulier.

« Par l’annonce de cette mesure, notre gouvernement reconnaît clairement le statut particulier de la région de l’Outaouais ainsi que ses défis qui lui sont propres. Avec cette mesure, nous serons en position de, non seulement, attirer du nouveau personnel dans le réseau, mais surtout d’assurer sa rétention. Je suis très fier que notre gouvernement agisse concrètement afin de régler cette situation qui, malheureusement, perdure depuis des années et qui n’a jamais reçu l’écoute des gouvernements précédents », a affirmé le député de Papineau, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe.

Faits saillants :
• Incitatifs financiers annoncés le 23 septembre dernier :

o Montant forfaitaire de 12 000 $ à 15 000 $, en fonction de la région, pour le personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires effectuant un retour à temps complet dans le RSSS ;
o Montant forfaitaire de 15 000 S à 18 000 $ pour le personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires déjà à l’emploi du RSSS et qui s’engage à travailler à temps complet.

• Outre la région de l’Outaouais, les autres régions sociosanitaires visées sont :

o l’Abitibi-Témiscamingue ;
o la Côte-Nord ;
o la Gaspésie — Îles-de-la-Madeleine ;
o le Nord-du-Québec ;
o le Nunavik ;
o les Terres-cries-de-la-Baie-James.

• Des ajustements aux mesures d’attraction et de rétention du personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires ont été annoncés le 26 novembre dernier.

• Rappelons par ailleurs que la mise en place de deux formations a été annoncée, soit une formation accélérée pour les infirmières auxiliaires (14 mois au lieu de 22), ainsi qu’un programme de formation d’agents administratifs en soutien aux secteurs cliniques afin d’aider le réseau de la santé et des services sociaux en contexte de rareté de main-d’œuvre. Les admissions pour les deux programmes se font par l’entremise de la plateforme Admission FP : Accueil | AdmissionFP.