Publicité Publicité
Émission en cours

00:00 05:00


Publicité Publicité

La propriétaire de PME ciblée dans la lettre du NPDQ est la préfète Jane Toller

La propriétaire de PME ciblée dans la lettre du NPDQ est la préfète Jane Toller

12 septembre 2018 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:54

Un reportage d’Élizabeth Séguin

La salle des nouvelles de CHIP 101,9 peut confirmer, après plusieurs vérifications et témoignages, que la personne visée par les affirmations du Nouveau parti Démocratique du Québec (NPDQ) dans une lettre ouverte, est la femme d’affaires et préfète de la MRC Pontiac Jane Toller.

La lettre ouverte, titrée « Des obstacles réels à la participation politique », a été publiée via la page Facebook de l’Association régionale du NPDQ pour l’Outaouais, le 10 juillet dernier. Elle affirme qu’une propriétaire de PME aurait menacé une de ses employées, qui envisageait de se porter candidate pour le NPDQ, d’être rétrogradée et même de perdre son emploi. La lettre a été par la suite publiée dans le Journal du Pontiac le 15 août dernier.

Le NPDQ spécifie, toujours selon cette lettre, que la raison donnée par l’employeur était « qu’elle jugeait que ce n’était pas acceptable que l’employée occupe un poste de gérante dans son entreprise, tout en se présentant contre un député libéral ».

En août dernier, CHIP 101,9 a reçu un appel d’une personne mentionnant savoir qui était l’employeur visé. Une enquête réalisée par la salle de nouvelles a pu en toute certitude confirmer l’identité de la femme d’affaires, non révélée par le NPDQ. Il s’agit de la préfète de la MRC Pontiac, Jane Toller.

Rejoint par téléphone, le président de l’Association régionale du NPDQ en Outaouais, Pierre Ducasse, n’a pas voulu donner d’autres précisions, mais n’a pas nié qu’il s’agissait de Jane Toller dans cette affaire. Il a dit être « furieux » et a ajouté que « l’Association a voulu dénoncer la situation, tout en protégeant l’identité de la jeune femme qui débute sa carrière professionnelle ». Cependant, des personnes impliquées au sein du NPDQ ont confirmé, sous le couvert de l’anonymat, qu’il s’agissait bien de la préfète.

La candidate potentielle du NPDQ, qui a quitté son emploi et qui a renoncé à sa candidature, est Jessica Bérard. Celle-ci, également l’une des signataires de la lettre ouverte publiée en juillet dernier, n’a pas voulu répondre aux questions de CHIP 101,9.

CHIP 101,9 a été en mesure, après plusieurs semaines de recherches, de retracer suffisamment de sources et de preuves, confirmant que le cas cité par le NPDQ était relié à Jane Toller. La préfète, présentement à l’extérieur du pays, a été rejointe par courriel. Elle n’a pas nié l’information de CHIP 101,9 et a indiqué être « surprise de voir cela ». Jane Toller prévoit transmettre ses commentaires à la salle de nouvelles de CHIP à son retour.

Notons qu’aucune plainte n’a été déposée jusqu’à maintenant contre Jane Toller dans cette affaire. La lettre ouverte du NPDQ a été signée par 7 personnes, incluant le candidat actuel dans Pontiac Samuel Gendron.

Capture d'écran - Facebook

Capture d’écran – Facebook