Émission en cours

Pontiac Drive

16:00 18:00


La CPRRO souhaite améliorer ses communications avec le public

La CPRRO souhaite améliorer ses communications avec le public

6 novembre 2019 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:52

La commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais (CPRRO) a dit souhaiter vouloir améliorer ses interactions et communications avec le public afin de simplifier leur compréhension de son rôle à jouer dans la gestion des débits et des réservoirs longeant la rivière des Outaouais. Du secrétariat à la commission, Manon Lalonde.

Les résidents du Pontiac et des alentours souhaitant s’informer sur la gestion des débits et des réservoirs étaient invités en début de semaine à deux soirées portes-ouvertes, organisées par Hydro-Québec et la CPRRO à l’Ile-du-Grand-Calumet et à Campbell’s Bay.

Rappelons que lors des inondations de 2017 et de 2019, des citoyens ont dit être préoccupés par l’implication de la Société d’État et de la Commission dans cette gestion des barrages
(https://chipfm.com/Des-citoyens-preoccupes-par-la-gestion-des-barrages-qui-regularisent-le-niveau).

Des kiosques représentant diverses organisations étaient présentés par des spécialistes, notamment des domaines suivants : l’hydrométéorologie; l’environnement; la gestion de l’eau; l’hydro-électricité; la gestion des installations, et la sécurité entourant les barrages. Le ministère de l’Environnement et l’Ottawa Power Generation (OPG) étaient également partenaires des événements.

Bien que quelques personnes aient été surprises du format « salon » de la soirée, le public a toutefois semblé satisfait de pouvoir questionner directement les spécialistes et discuter avec eux des enjeux qui les préoccupent, comme l’explique un résident de la municipalité de Sheenboro, Pierre Contant.

Pour un résident du secteur Aylmer de la ville de Gatineau, Rob Godman, le format de la rencontre était « excellent », car il a permis au public d’avoir une conversation en « face à face » avec des experts pour « avoir des réponses ».

Un total d’environ 85 personnes ont assisté aux portes-ouvertes. Pour le bilan de la soirée de lundi, cliquez ici.

L’entrevue complète avec Manon Lalonde est disponible ici.