Émission en cours

Bingo CHIP 101,9

19:00 20:00


La CNESST précise les nouvelles règles pour les entreprises et les travailleurs

La CNESST précise les nouvelles règles pour les entreprises et les travailleurs

16 mai 2022 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:48

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rappelle les nouveaux ajustements aux mesures sanitaires dans les milieux de travail.

Le port du masque n’est plus obligatoire, depuis le samedi 14 mai 2022 dernier, mis à part dans les transports et les milieux de soins. Le port du masque demeure bien sûr permis et, par précaution, il reste recommandé, par exemple lors d’interactions avec des personnes à risque ou pour les tâches nécessitant un rassemblement de personnes dans un espace restreint.

Précisons que le maintien d’une distance minimale d’un mètre entre les personnes dans les milieux de travail de même que les barrières physiques ne sont plus obligatoires, bien qu’elles demeurent des pratiques recommandées. La même règle s’applique dans les salles à manger et les salles de repos. Des espaces désignés devraient toutefois être prévus pour les personnes à risque, telles que les personnes avec une maladie chronique et celles immunosupprimées.

Même lorsque le port du masque et la distanciation physique ne sont pas exigés, les masques devraient demeurer disponibles en milieux de travail, pour ainsi contribuer à protéger la santé et assurer la sécurité des travailleurs et des travailleuses.

Dans les transports (avion, auto, autobus), le port du masque en continu demeure obligatoire. Aucune limite de capacité n’est applicable et la consommation de nourriture et de boissons est permise.

Les employeurs ainsi que les travailleuses et travailleurs sont invités à miser sur le dialogue et la bienveillance dans cette transition tant attendue. Il est important de rappeler que la responsabilité d’identifier, de contrôler et d’éliminer les dangers et de prendre en charge la santé et la sécurité du travail incombe aux principaux acteurs des milieux de travail.

Par ailleurs, en vertu de son droit de gestion, un employeur peut exiger que ses travailleurs continuent de porter le masque de qualité dans le milieu de travail.

Le nettoyage des outils et des équipements partagés est facultatif, sauf s’ils sont visiblement souillés. L’hygiène des mains et l’étiquette respiratoire demeurent des mesures sanitaires de base. Les personnes symptomatiques et celles positives à la COVID-19 doivent continuer d’être exclues des lieux de travail.

Concernant le besoin d’isolement et les mesures particulières qui s’appliquent pour les cas et les contacts, ils sont présentés sur le site Web de la CNESST.