Publicité Publicité
Émission en cours

La Nuit en direct

00:00 05:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

La CNESST dévoile son enquête sur l’accident de travail qui a coûté la vie à Claude Gravelle à L’Île-du-Grand-Calumet

La CNESST dévoile son enquête sur l’accident de travail qui a coûté la vie à Claude Gravelle à L’Île-du-Grand-Calumet

24 novembre 2021 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:49

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident de travail ayant coûté la vie à Claude Gravelle, abatteur manuel et propriétaire de l’Entreprise forestière Claude Gravelle S.E.N.C., décédé le 1er juin dernier, à L’Île-du-Grand-Calumet.

Chronologie de l’accident par la CNESST
« Le jour de l’accident, M. Gravelle se trouvait sur un chantier forestier situé sur un terrain privé dans la municipalité de l’Île-du-Grand-Calumet. Il s’affairait à abattre des arbres à l’aide d’une scie à chaîne dans une cédrière. En attendant le retour du débardeur à câble, il a abattu un cèdre, qui est resté encroué dans un arbre adjacent. Pour l’amener au sol, il a commencé l’abattage d’une épinette noire située à moins d’un mètre, orientant son entaille de direction vers le cèdre encroué. Après la réalisation des traits d’abattage, l’épinette s’est inclinée, mais est venue s’appuyer sur les deux arbres, dont le cèdre déjà encroué. L’abatteur manuel s’est donc déplacé et a exécuté des traits d’abattage sur un autre arbre. Alors qu’il faisait dos aux arbres encroués, ceux-ci se sont détachés et l’épinette est tombée sur M. Gravelle. À son retour, le conducteur du débardeur à câble a trouvé M. Gravelle étendu au sol, inconscient. Les secours ont été appelés et son décès a été constaté sur place », indique la CNESST.

Causes de l’accident
L’enquête a permis à la CNESST de retenir la cause suivante pour expliquer l’accident :

• Les techniques d’abattage directionnel mal maîtrisées par l’abatteur manuel, ainsi que la poursuite des travaux d’abattage alors qu’il se trouvait dans la zone dangereuse de deux arbres encroués, l’exposaient à la chute imprévue d’un arbre. À la suite de l’accident, la CNESST a interdit tout travail d’abattage manuel sur ce chantier forestier. À ce jour, l’interdiction est toujours en vigueur, puisque l’entreprise a cessé complètement ses activités d’exploitation forestière impliquant des travailleurs.

Comment éviter un tel accident
Pour prévenir les accidents sur les chantiers forestiers, particulièrement lors de travaux d’abattage manuel, des solutions existent, mentionne la CNESST. Notamment :

• Utiliser les techniques d’abattage reconnues par le guide Abattage manuel de la CNESST et établir un plan d’abattage sécuritaire ;

• Préconiser l’utilisation de la machinerie motorisée, comme un débardeur, pour l’abattage sécuritaire d’un arbre encroué ;

• Isoler la zone où l’arbre encroué risque de tomber afin que personne n’y pénètre tant que l’arbre n’est pas au sol.

Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires. Les travailleurs doivent faire équipe avec l’employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens nécessaires pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l’enquête
• La CNESST transmettra les conclusions de son enquête au Comité paritaire de prévention du secteur forestier afin que ses membres en soient informés.

• Le rapport d’enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant les programmes d’études Abattage et façonnage des bois et Abattage manuel et débardage forestier afin de sensibiliser les futurs travailleurs.

Le rapport complet de l’enquête est disponible ici.

Pour plus d’information sur la santé et la sécurité et les techniques d’abattage manuel, consulter le document suivant : Abattage manuel directionnel | Commission des normes de l’équité de la santé et de la sécurité du travail – CNESST (gouv.qc.ca).