Émission en cours

Samedi de lire

07:00 08:00


Inondations 2023 : « Il faut porter le message à Québec pour se faire entendre » -Sandra Armstrong

Inondations 2023 : « Il faut porter le message à Québec pour se faire entendre » -Sandra Armstrong

24 mai 2023 à 4:36

Mise à jour le 26 mai 2023 à 1:17

À la suite de la rencontre qui a eu lieu avec le Ministère de la Sécurité Publique (MSP) à l’École secondaire Sieur-de-Coulonge pour les victimes des inondations 2023, la maire de Mansfield-et-Pontefract, Sandra Armstrong, a invité l’ensemble des résidents du Pontiac, qui ont vu leur résidence touchée par la crue printanière.

« Oui, donc la soirée d’information était hier soir, toujours à l’école secondaire, et puis ça a donné beaucoup d’informations aux gens. Donc, qu’est-ce qui est admissible comme perte, quelles sont les dépenses admissibles, puis vraiment bien détaillées. Le tout se retrouve sur le site du Ministère de la Sécurité Publique. Donc, c’est important de se rappeler de ça, mais aujourd’hui même, encore à l’école secondaire, il y a encore quelques équipes de la MSP, la sécurité publique, qui sont sur place. Il y a des gens qui ont pris des rendez-vous hier, pour rencontrer ces équipes-là pour leur aidée à remplir les formulaires de demandes, d’ouvrir un dossier. Donc ils vont faire la première étape avec les résidents. »

-Sandra Armstrong, Mairesse de Mansfield-et-Pontefract

Les représentants du MSP seront jusqu’à mercredi soir à 20 h à l’ESSC, mais Sandra Armstrong invite les résidents à communiquer avec leur municipalité pour obtenir de l’aide supplémentaire. Même si la crue printanière 2023 est terminée, Sandra Armstrong a tenu à dire haut et fort qu’il faut porter le message à Québec, pour trouver des solutions à court et long terme afin d’éviter ce qu’on subit les résidents riverains du Pontiac en 2017, 2019 et 2023.

« Sandra Armstrong : Je ne reprends pas tes paroles François, mais quand la poussière est tombée ?

François Carrier : Ce n’est pas tant de ça ?

Sandra Armstrong : Comme élue, bien non, c’est à nous, comme élue, de porter la voix de nos résidents qui sont complètement débordés, écœurés, stressés, qui vivent des moments très difficiles. C’est à nous les élues, de porter ça, ce message-là, à Québec. Il y a quelque chose qui fait qui soit fait là. Comme ça n’a pas de sens qu’on inonde. Qu’est-ce que la solution ? Madame Toller en a fait une résolution à la MRC la semaine dernière, les 18 maires, ça va être envoyé au Gouvernement du Québec. Pour trouver des solutions, il faut arrêter de dire des études. On a des personnes qui connaissent ça qui travaillent sur ces dossiers-là, ça fait 7 ans. Les résidents là, ce ne sont pas des experts, mais pour moi qu’ils ont beaucoup d’informations pertinentes. Donc, maintenant, c’est l’heure de jouer fort.  »

-Sandra Armstrong, Mairesse de Mansfield-et-Pontefract

 

 

L’entrevue complète avec la maire de Mansfield-et-Pontefract, Sandra Armstrong, est disponible ici.