Émission en cours

Cochaux Show

22:00 24:00


Impératif français critique la campagne de promotion du français du gouvernement du Québec

Impératif français critique la campagne de promotion du français du gouvernement du Québec

21 mars 2023 à 1:06

Le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, a sévèrement critiqué la campagne du gouvernement du Québec, faisant la promotion de la langue française. En entrevue à CHIP 101,9, dans le cadre de la Journée internationale de la francophonie 2023 (20 mars), M. Perreault a indiqué que cette campagne n’atteignait pas sa cible.

« Bien, sujet à critique, oui, mais, vous savez la présence, et là, les gens qui nous écoutent le savent très bien, la présence des anglicismes dans la langue française au Québec ou ailleurs dans le monde, bien, on doit les faire disparaitre. D’autant plus qu’il existe des équivalents en français. Alors, on n’a pas à parler franglais, parler une espèce de patois qui est très peu compréhensible, le français est une langue internationale. Ce que je n’aime pas dans l’approche du gouvernement, c’est de cibler, d’aller dire à l’ensemble du Québec qu’ils parlent mal ou l’équivalent et de miser sur le déclin en même temps. Vous comprendrez qu’au lieu de donner de l’énergie ça n’en donne pas et c’est là que je suis mal à l’aide avec cette publicité. C’est qu’elle mise sur la présence du franglais au Québec, mais c’est quand même le résultat de notre histoire et de notre géographie. »

– Jean-Paul Perreault, Président d’Impératif français

Impératif français a mentionné que, selon eux, au lieu de cibler « le déclin du français » par l’usage des anglicismes, cette publicité aurait été beaucoup mieux adaptée si elle avait ciblé la langue de travail, la langue d’accueil et de service, la langue commune de la diversité, l’intégration des nouveaux arrivants allophones et anglophones, l’accès aux études postsecondaires en français ou même l’obtention, pour le Québec, des compétences exclusives de l’immigration, de l’éducation, de la culture, de la langue, etc.

L’entrevue complète avec le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, est disponible ici.