Publicité Publicité
Émission en cours

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Facturation pour une formation universitaire, l’ancien député fédéral de Pontiac, Will Amos, est tout à fait dans ses droits

Facturation pour une formation universitaire, l’ancien député fédéral de Pontiac, Will Amos, est tout à fait dans ses droits

17 janvier 2023 à 10:24

Certains médias sur le web ont ramené l’ancien député fédéral de Pontiac, William Amos, dans l’actualité récemment. C’est que William Amos a facturé aux contribuables plus de 10 000 $ pour un cours de formation quelques mois après avoir quitté ses fonctions. La salle des nouvelles de CHIP 101,9 s’est intéressée à cette affaire.

Il semble que William Amos était d’abord tout à fait dans ses droits, puisque les députés qui ne se présentent pas aux élections ou qui ne sont pas réélus ont droit à jusqu’à 15 000 $ en dépenses de transition telles que la formation professionnelle ou l’éducation « pour les aider à se rétablir ». Selon un rapport de dépenses de la Chambre des communes, William Amos a facturé à la Chambre des communes 11 500 $ pour un cours universitaire le 12 août 2022, après avoir quitté ses fonctions à la suite de deux incidents très médiatisés lors de diverses sessions de la Chambre des communes. En avril 2021, il est apparu nu devant des collègues lors d’une visioconférence parlementaire et, en mai 2021, il a uriné lors d’une autre visioconférence. Après avoir suivi un « programme de bien-être » avec plusieurs professionnels de la santé, Amos a annoncé dans un article sur les réseaux sociaux le 8 août 2021 qu’il ne chercherait pas à être réélu.

Dans une publication sur sa page Facebook le 9 décembre 2022, Amos a annoncé qu’il avait terminé le programme de formation des administrateurs offert par l’Institut des administrateurs de sociétés et la Rotman School of Management de l’Université de Toronto. Dans une réponse par courriel aux questions de CHIP 101,9, Amos a expliqué que le cours était réputé et a déclaré qu’il avait lui-même payé plus de la moitié du cours.

« Le cours s’inscrit clairement dans les lignes directrices des règles du programme de transition comme stipulé dans le manuel du député (afin de se qualifier pour le financement du programme de transition, les ex-députés doivent prouver que la formation ou l’éducation qu’ils recherchent est dans un domaine lié au travail qu’ils ont l’intention de poursuivre) », a-t-il écrit. « En fait, le cours a coûté beaucoup plus que 11 500 $ et j’ai payé moi-même plus de la moitié du coût total. Le paiement a eu lieu dans l’année qui a suivi ma cessation de mes fonctions de député du Pontiac, comme le stipulent les règles du programme de transition. »

Il a également souligné que puisqu’il a été député pendant un peu moins de six ans, il n’était pas admissible à une pension.

« J’ai servi le Pontiac pendant un peu moins de 6 ans et je ne suis donc éligible à aucune pension », écrit-il. « Dans ce contexte, alors que j’ai fait la transition de ma carrière loin de la politique, j’apprécie la façon dont ce programme de transition de la Chambre des communes m’a aidé, ainsi que d’autres anciens députés, à entreprendre une réorientation de carrière qui peut être difficile pour certains. »