Publicité Publicité
Émission en cours

Cochaux Show

22:00 24:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Engagement de la candidate de la CAQ dans Pontiac en matière de rénovation et construction des infrastructures sportives

Engagement de la candidate de la CAQ dans Pontiac en matière de rénovation et construction des infrastructures sportives

22 septembre 2022 à 12:00

Mise à jour le 18 novembre 2022 à 4:46

La candidate de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans Pontiac, Corinne Canuel-Jolicoeur, et la candidate de la CAQ dans Hull, Suzanne Tremblay, se sont engagées à ce que l’Outaouais ait sa juste part de l’annonce réalisée par François Legault pour doter le Québec d’infrastructures sportives de qualité. Un prochain gouvernement de la CAQ, s’il est réélu, lancera des projets pour rénover et construire des terrains de soccer, des arénas, des piscines ou autres installations sportives et récréatives.

« Les bienfaits d’une activité physique quotidienne sont nombreux puisque l’activité physique a des effets positifs sur notre santé, sur le corps, sur l’esprit et même sur le rendement scolaire et la concentration. Avec la croissance démographique que nous connaissons à Aylmer, nous avons un grand besoin d’investissements dans nos infrastructures sportives pour répondre aux besoins de la population. Les besoins sont immenses dans tout Pontiac. Le secteur rural doit aussi avoir sa juste part. On va se donner les moyens pour que la population reste active. Je suis fière de faire partie d’une équipe qui valorise l’activité physique et qui veut investir massivement dans des infrastructures modernes, accessibles et sécuritaires. »
– Corinne Canuel-Jolicoeur, candidate de la Coalition Avenir Québec de Pontiac

La région et l’ouest de la Ville de Gatineau connaissent présentement une grande croissance démographique et les besoins en infrastructures sont importants. Au total, au Québec, la CAQ investira 1,5 milliard de dollars et financera jusqu’à 66 % des projets à concurrence de 10 millions de dollars par projet. Les candidates caquistes assurent que l’Outaouais aura sa part. Les municipalités de la région, les établissements d’enseignement et les OSBL pourront bénéficier de ce nouveau programme.