Publicité Publicité
Émission en cours

Cochaux Show

22:00 24:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Diane Grenier se réjouit de la décision de la MRC Pontiac de rendre publiques les données demandées par CHIP 101,9, mais espère que ce genre d’incident ne se reproduira plus

Diane Grenier se réjouit de la décision de la MRC Pontiac de rendre publiques les données demandées par CHIP 101,9, mais espère que ce genre d’incident ne se reproduira plus

27 octobre 2022 à 12:00

Mise à jour le 18 novembre 2022 à 4:46

La présidente de la Radio communautaire de Pontiac, Diane Grenier, a réagi au fait que la MRC Pontiac a finalement rendu disponibles leurs statistiques liées aux ressources humaines à la salle des nouvelles de CHIP 101,9, comme demandé en août dernier. Diane Grenier a tenu à remercier la préfète Jane Toller et les maires qui ont appuyé la salle des nouvelles de CHIP 101,9, par contre, celle-ci a trouvé regrettable la façon d’agir de la direction de la MRC.

« C’est une bonne nouvelle, notre salle d’informations travaille fort et sans relâche pour offrir un service de qualité aux citoyens de la région. Je remercie d’ailleurs la préfète de la MRC Pontiac, Jane Toller, d’avoir rempli sa promesse. Par contre, il est toujours inquiétant d’avoir reçu ce genre de réaction de la part de la direction de la MRC Pontiac et nul été de la pression politique de la préfète et de certains maires, nous n’aurions certainement pas eu accès à cette information, ce qui aurait provoqué des complications pour nos journalistes. Cela a pris quand même trois mois, il y a une évaluation à faire à l’interne, dans la gestion de ce genre de demande par la direction de la MRC Pontiac », a indiqué la présidente de la MRC Pontiac Diane Grenier.

« D’autant plus décevant que lorsqu’il est question de dossiers journalistiques qui touchent le service des communications de la MRC et plusieurs départements, le personnel de la MRC Pontiac fait preuve d’une ouverture et d’un service hors pair. Par contre, dès que les dossiers arrivent sur le bureau de la direction générale, notre personnel et on parle ici de plusieurs personnes différentes, font face à un service inadéquat, à un manque de clarté et même à un comportement navrant », a souligné Diane Grenier.

« Le Pontiac, c’est une petite communauté, on comprend qu’il y a des dossiers sensibles, parfois confidentiels, mais effectivement, notre personnel est conscient de cette réalité. On peut facilement éviter ce genre de conflit dans l’avenir, mais je suis persuadé que les élus vont s’assurer de faire une évaluation de cette situation », a conclu Diane Grenier.