Publicité Publicité
Émission en cours

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Conférence de Nancy Audet : des représentants locaux espèrent prendre de mesures pour aider les jeunes

Conférence de Nancy Audet : des représentants locaux espèrent prendre de mesures pour aider les jeunes

8 décembre 2022 à 2:11

Mardi soir, à la salle de conférence du Pontiac située à Fort-Coulonge, devant plus d’une trentaine de personnes, la conférencière et journaliste Nancy Audet, a raconté son parcours parfois difficile de son enfance, mais elle a surtout évoqué des solutions visant à améliorer les actions prisent par chaque communauté et par chaque personne afin de mieux aider les jeunes en situation de crise.

Et sur les solutions, parce que, sinon, tu te mets juste en colère quand tu vois juste des problèmes et les enfants qui souffrent, les milliers d’enfants qui souffrent, ils sont des milliers au Québec. Ça fait que si tu es axé juste là dessus, un moment donnée, ça t’envahis, tu ressens beaucoup beaucoup de colère, beaucoup d’injustice, le sentiment d’injustice aussi pour ces enfants là. Ça fait que moi, j’essaie de transformer toute cette colère là, et ce sentiment d’injustice et de honte aussi, j’essaie de le transformer en action le plus possible et j’invite les gens à faire la même chose.

– Nancy Audet, Conférencière

Cette initiative est venue des maires de Fort-Coulonge et de Mansfield-et-Pontefract, soit Christine Francoeur et Sandra Armstrong, qui ont donné leurs commentaires à la suite de la conférence.

Christine Francoeur : La décision était prise la minute qu’on l’a entendu. Il fallait l’apporter, ici, au Pontiac, parce qu’on a tellement d’enfants qui sont dans le besoin. Puis, les yeux des gens ne sont pas assez ouverts au problème. Et, cette dame là, elle fait comprendre aux gens que c’est d’être capable de prendre le temps de voir un enfant, mais pas juste de voir qu’il y a un enfant là, mais voir que cet enfant-là a besoin de l’aide.

Sandra Armstrong : Puis, aussi, quand on l’a rencontré à Montréal, à l’automne je pense, elle parlait de son histoire personnelle aussi. Et, ce qu’elle décrit ici ce soir, c’est super vrai. Il y a des choses qu’on n’avait pas entendu là-bas qu’on a entendues ici et vice versa. Mais, il y a aussi, là-bas, elle parlait d’une charte, que certaines municipalités vont signer, nous, c’est déjà fait et c’est déjà envoyé par courriel.

D’autres figures locales et organisations étaient sur les lieux mardi, incluant Julie Martin, la directrice de l’école Secondaire Sieur-de-Coulonge, qui dit déjà avoir des intervenants dans l’école secondaire pour observer et aider les jeunes en situation de crise.

Les entrevues complètes de la conférence de mardi soir sont disponibles ici.