Émission en cours

Samedi de lire

07:00 08:00


CHIP 101,9 s’intéresse à la présence du coyote sur le territoire du Pontiac

CHIP 101,9 s’intéresse à la présence du coyote sur le territoire du Pontiac

7 avril 2022 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:49

Dans les dernières années, la présence de coyotes sur plusieurs territoires, dont le Pontiac, semble avoir augmenté. La vigilance est de mise avec cet animal, le chargé de projets à l’intendance des terres à Conservation de la nature Canada pour la région du Québec, Claude Drolet, explique qu’il faut demeurer prudent avec les coyotes et faire attention avec nos animaux de compagnie qui sont bien souvent des proies faciles.

« C’est certain que là, pour le cycle de vie du coyote, c’est la période de reproduction. Les jeunes mères vont se trouver une tanière pour aller mettre bas d’ici la fin avril début mai. Donc, ils vont se chercher un abri. Donc, ça se peut, comme on a délaissé une bonne partie de nos cours arrière, nos cabanons, nos granges dans le fond du terrain, pendant une bonne partie de l’hiver. Ces espaces-là semblent disponibles pour eux. Comme il n’y a pas d’odeur, pas de bruit, ils vont peut-être s’installer là. Et là, comme le printemps arrive, on va plus souvent dehors. On a peut-être plus de chance de les côtoyer dans le fond de notre terrain. Les coyotes ont tendance à s’adapter à la disponibilité de nourriture, à la disponibilité des abris, alors ils deviennent de moins en moins craintifs des humains étant donné qu’il y a de la nourriture de disponible autour des humains, que ce soit les poubelles, les bacs de composte ou les choses comme ça qui peuvent trainer sur vos terrains. Ça donne de la nourriture, des sources de nourriture pour les coyotes. En plus, les coyotes sont très friands des petits chats qui vont s’aventurer à l’extérieur et qui peuvent devenir des proies pour ceux-ci. »
– Claude Drolet, Chargé de projets à l’intendance des terres à Conservation de la nature Canada pour la région du Québec

En lien avec la présence de coyotes, Nathalie Vasiloff a demandé Claude Drolet si la présence de coy-loups (un hybride issu d’un mélange de coyotes et de loup) était plausible dans le Pontiac.

« Oui, le coy-loup, c’est une, ce qu’on appelle une sous-espèce hybride du coyote. Ça s’observe dans l’est de l’Amérique du Nord depuis déjà un bon moment. Mais, c’est difficile à dire, la distribution entre les coy-loup et les vrais coyotes si on veut, mais c’est tout à fait possible. »
– Claude Drolet, Chargé de projets à l’intendance des terres à Conservation de la nature Canada pour la région du Québec

L’entrevue réalisée par Nathalie Vasiloff avec Claude Drolet, sur la présence de plus en plus visible des coyotes est disponible ici.