Émission en cours

Samedi de lire

07:00 08:00


André Fortin officiellement investi

André Fortin officiellement investi

27 juin 2022 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:48

C’est officiel, le député provincial de Pontiac, André Fortin, a été investi samedi (25 juin) à Quyon. André Fortin vise à obtenir un troisième mandat et il compte sur le fédéralisme et la Loi 96 pour convaincre les électeurs de voter pour lui. André Fortin accuse le gouvernement Legault de s’attaquer aux gens qui ne parlent pas le français à la maison.

« Aux gens du Pontiac, c’est qu’on va se concentrer sur leurs priorités. Aujourd’hui, on a un gouvernement qui parle beaucoup, qui parle beaucoup de langue, qui s’attaque aux gens qui ont une langue qui n’est pas le français parlé à la maison, par exemple, qui qui a des chicanes ouvertes avec Ottawa sur le rapatriement de certains pouvoirs parce que, ça pourrait mener à, ce serait une menace au Québec. Il y a, il y a, on parle de, on introduit des candidats ouvertement indépendantistes depuis longtemps. Alors, on est loin des priorités de ce que les pontiçois me partagent. Moi, on me parle de santé, on parle d’éducation, on parle d’économie. Puis, c’est des messages sur lesquels je voulais dire aux gens de chez nous qu’on va centrer notre campagne. C’est les priorités qu’on va mettre de l’avant. C’est de ça qu’on va parler. »


– André Fortin, Député provincial de Pontiac

André Fortin considère qu’il est toujours le candidat idéal pour représenter la circonscription. Il a entre autres cité l’appui des élus locaux ainsi que des dossiers comme les aires protégées de la rivière Coulonge et Noire, qui a été annoncé récemment par le ministre de l’Environnement Benoit Charette.

« Bien, ça, il n’y a pas juste, il n’y a pas juste moi qui le prétends. Il y a beaucoup de gens qui se sont déplacés pour le dire aujourd’hui. La préfète, Jane Toller, était sur place. Plusieurs des maires de la circonscription se sont déplacés pour démontrer leur appui. Moi j’ai vu le maire de Bristol, la mairesse (la maire) de Fort-Coulonge, la mairesse (la maire) de Mansfield, le maire de Bryson et plusieurs autres, j’en oublie plusieurs. Mais, des gens qui se sont déplacés parce qu’ils croient qu’on est capable de travailler ensemble, parce qu’on peut faire avancer les projets, parce que nos équipes travaillent bien ensemble et parce que, ensemble, on est capable d’avoir une belle vision pour la région. Moi, je suis quelqu’un qui travaille dans la collaboration, alors, que ce soit au gouvernement, que ce soit dans l’opposition, j’ai toujours compris l’importance de travailler avec tout le monde. Donc, c’est ce qui nous permet de faire avancer nos dossiers, d’avoir des belles réussites comme on l’a vue entre autres la semaine dernière dans le dossier, dans le dossier de, des territoires protégés autour de la rivière Noir et de la rivière Coulonge. »


– André Fortin, Député provincial de Pontiac

À la plus récente élection en 2018, André Fortin avait obtenu 53,9 % des voix contre 20,4 % pour la candidate de la CAQ, Olive Kamanyana.

La circonscription de Pontiac, qui a aussi été attaché à celle de Pontiac-Témiscamingue entre 1973 et 1981, a élu des députés libéraux depuis 1970. Depuis plus de 100 ans, seule l’Union nationale avec Raymond Thomas Johnston (1948 à 1970) a réussi à vaincre les libéraux.

L’entrevue complète avec le député provincial de Pontiac, André Fortin, est disponible ici.