Publicité Publicité
Émission en cours

Musique Gospel

06:00 08:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

André Fortin dépose une pétition afin d’empêcher le déménagement de la SOPFEU de Maniwaki vers Val-d’Or

André Fortin dépose une pétition afin d’empêcher le déménagement de la SOPFEU de Maniwaki vers Val-d’Or

7 février 2022 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:49

Le député de Pontiac à l’Assemblée nationale à Québec, André Fortin, a déposé une pétition électronique du mouvement citoyen qui tente d’empêcher le déménagement de la SOPFEU de Maniwaki vers Val-d’Or. André Fortin a d’ailleurs souligné que dans cette pétition qui regroupe des milliers de signataires, plusieurs citoyens du Pontiac ont appuyé le mouvement pour empêcher de voir la direction de la SOPFEU être dorénavant déployée à Val-d’Or.

« Bien, de un, vous l’avez dit d’entrée de jeu, il y a beaucoup de gens dans le Pontiac qui travaillent à la SOPFEU, qui œuvrent à la SOPFEU depuis des années. De deux, la SOPFEU est un organisme important pour le Pontiac pour protéger nos forêts des feux de forêt. Et, la SOPFEU, étant basée à Maniwaki, ils desservent bien l’ensemble de la région de l’Outaouais, et moi, c’est quelque chose qui est important de préserver cette protection-là. Si un jour la SOPFEU, c’est-à-dire la direction générale et par la suite d’autres parties de la SOPFEU, devait déménager vers Val-d’Or, bien ça pourrait avoir une incidence sur la qualité du service qui est reçu dans la région, donc la protection de nos forêts. Donc, quand les gens de la haute Gatineau m’ont demandé, peux-tu déposer notre pétition s’il te plait ? Je pense qu’ils avaient des petits enjeux avec leur propre député. Ils m’ont demandé de déposer leur pétition. Alors, là, ça m’a fait plaisir de le faire, surtout que, une fois que je l’ai regardé, il y avait énormément de gens du Pontiac qui avaient pris le temps de signer cette pétition-là. »
– André Fortin, Député de Pontiac à l’Assemblée nationale à Québec

Au printemps 2021, la préfète de la MRC Pontiac, Jane Toller, avait aussi donné son appui à la Vallée-de-la-Gatineau pour empêcher cette restructuration.

Le syndicat remercie André Fortin

À la suite de ce dépôt, le syndicat Unifor, qui représente les travailleuses et travailleurs de la base de la SOPFEU de Maniwaki, a tenu à saluer le dépôt de cette pétition de 5 000 noms effectué par André Fortin à l’Assemblée nationale, en faveur de l’annulation du déménagement de la direction de la base Maniwaquienne vers Val-d’Or.

« Je tiens à remercier le député André Fortin qui a pris notre cause sur ses épaules et a accepté de faire le dépôt de la pétition. D’autant plus que notre propre député, Robert Bussière, n’a même pas accepté de le faire au nom de la population de sa circonscription », a expliqué Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor.

Depuis le début de cette affaire, le syndicat, dont le dirigeant est membre du comité d’urgence pour la sauvegarde de la base, déplore ce déménagement de la direction et du centre régional de lutte. « Nous dénonçons non seulement le bien-fondé de cette décision, mais en plus, on est choqué par le processus. Tout s’est fait en catimini et sans réelle consultation. Alors qu’on nous disait au printemps que le déménagement était sur pause pour la saison des feux, dans les faits, le processus s’est poursuivi dans notre dos », s’indigne le dirigeant syndical.

Le syndicat a réclamé en vain l’intervention du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour et de son gouvernement dans ce dossier afin qu’il infirme la décision des membres du conseil d’administration de la SOPFEU. « Les élus doivent arrêter de se cacher derrière le CA de la SOPFEU et faire infirmer la décision. Nous espérons que l’intervention effectuée aujourd’hui, fera réaliser aux membres de l’Assemblée nationale l’erreur commise dans cette affaire et qu’ils feront pression à leur tour sur le gouvernement de la CAQ », a conclu M. Gagné.

L’entrevue complète avec André Fortin, est disponible ici.