AGA du parc des Chutes Coulonge

AGA du parc des Chutes Coulonge

3 mai 2018 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:55

Le parc des Chutes Coulonge tenait mardi soir son assemblée générale annuelle et en a profité pour annoncer une nouvelle période de restructuration. Rappelons que l’ancien directeur du Parc, Jean-François Dubois, a quitté son poste, après plus de 5 années de service, à l’automne dernier. L’organisateur communautaire du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), Michel Laporte, nous explique les objectifs des mois à venir.

Le parc des Chutes Coulonge compte dans son équipe une nouvelle gérante d’opérations, Élizabeth Khoury, qui agira également en tant que directrice générale. Rencontrée lors de l’AGA, elle nous a dit ce qu’a été sa première réaction en arrivant sur le site.

N’étant pas originaire de la région, elle nous a fait le portrait de son parcours avant d’arriver dans le Pontiac.

Elizabeth Khoury nous a finalement indiqué ce qu’elle espère accomplir en tant que gérante d’opération au Parc des Chutes Coulonge.

Pour améliorer sa stratégie de marketing, le conseil d’administration du Parc a fait appel à la SADC Pontiac. La conseillère aux entreprises, Brittany Morin, nous a parlé des projets promotionnels pour les mois à venir.

Britanny Morin a indiqué que les publicités seront dirigées de sorte à avoir l’attention des femmes âgées entre 25 et 45 ans.

En décembre dernier, la préfète de la MRC de Pontiac, Jane Toller, a été nominée au conseil d’administration du parc des Chutes Coulonge. Alors rencontrée au sujet de son intérêt à s’impliquer au sein de l’organisme, elle avait mentionné à CHIP 101,9 que dû au manque de support financier, elle espérait apporter de l’énergie, de nouvelles idées et des fonds. En mars, la MRC accordait un financement de 19 000$ au parc des Chutes Coulonge.

Également lors de l’AGA, il a été convenu qu’un nouveau poste d’administrateur soit ouvert. Le nombre de personnes siégeant au conseil d’administration passe donc à 9 personnes. De plus, les changements à l’interne de l’automne dernier ont amené une part de défis pour les administrateurs du parc, puisqu’il manque certains documents et statistiques qui n’ont pu être présentés lors de cette assemblée.

Rappelons que le parc ouvrira ses portes au public le 12 mai prochain.