Publicité Publicité
Émission en cours

Bonjour Pontiac

06:00 09:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Accusé de conduite avec facultés affaiblies, il menace CHIP 101,9 de poursuite

Accusé de conduite avec facultés affaiblies, il menace CHIP 101,9 de poursuite

24 janvier 2023 à 5:31

Mise à jour le 25 janvier 2023 à 8:02

Le résident de Mansfield-et-Pontefract, Marc-André Labine-Duval, qui est accusé de conduite avec facultés affaiblies et qui a vu son permis de conduire suspendu pendant 90 jours pour un événement survenu le 7 janvier dernier en Ontario, a menacé CHIP 101,9 de poursuite.

« Oui bonjour, c’est Marc-André Labine-Duval qui appelle. Là, vous allez enlever le post que vous avez mis dessus-moi sur Facebook, parce que c’est même pas moi qui drivait, first all. Pis sinon, mon avocat va vous contacter ; il va vous actionner pour fausse réputation. So, regarder à vos ostie d’affaires » a laissé celui qui s’est identifié comme Marc-André Labine-Duval, mardi après-midi, sur la boîte vocale de la direction générale.

La réaction est surprenante, puisque la nouvelle a grandement circulé dans d’autres médias, tels que MyFm, City News ainsi que CFRA, et ce, depuis plusieurs jours.

« Ce comportement est inacceptable. CHIP 101,9 est un média qui rapporte de l’information publique et cette nouvelle qui implique Marc-André Labine-Duval est public et a été divulgué par les autorités policières. Les médias ont un travail à faire », indique le directeur de CHIP 101,9, François Carrier.

Dans cette affaire et à la suite de cette enquête, Marc-André Labine-Duval, 28 ans, a été accusé des infractions suivantes :

  • Conduite avec facultés affaiblies — Alcool
  • Opération avec facultés affaiblies — Concentration d’alcool dans le sang 80 mg +
  • Désobéir au panneau d’arrêt — Ne pas s’arrêter
  • Conduire un véhicule à moteur — Sans permis

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Labine-Duval a affaire avec la justice.

Labine-Duval a vu son permis de conduire suspendu pendant 90 jours et son véhicule a été remorqué et mis en fourrière pendant sept jours à la suite de cet événement. L’accusé a été libéré pour comparaître devant la Cour de justice de l’Ontario à Pembroke le 14 février prochain.