La Grande cheffe du Conseil tribal de la nation algonquine anishinabeg dénonce les Laboratoires Nucléaires Canadiens après une cérémonie qualifié de pseudo-algonquine
Article mis en ligne le 13 décembre 2021
logo imprimer

    traductions de cet article :
  • English

Noter cet article :
0 vote

Réagissant à la nouvelle publiée par Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) célébrant la désignation d’un nom algonquin par le groupe des « Algonquins de l’Ontario » d’un de leurs édifices, la Grande cheffe du Conseil tribal de la nation algonquine anishinabeg, Mme Savanna McGregor, a qualifié ce geste d’insultant de la part de LNC étant donné que le groupe en question n’est même pas un groupe autochtone reconnu.

« Le groupe qui se fait appeler les Algonquins de l’Ontario n’est pas constitué des communautés algonquines ou de membres reconnues, à l’exception des Algonquins de Pikwàknagàn qui ne forment qu’une minorité de ce groupe », a dit Mme McGregor en rappelant que les membres de Pikwàkanagàn s’étaient d’ailleurs opposés en majorité lors d’un référendum sur le projet d’entente de principe avec ce groupe. La Grande cheffe a qualifié le geste du groupe de l’AOO de tentative d’appropriation de l’identité algonquine pour en tirer des avantages auxquels ils n’auraient pas droit. La majorité des membres de ce groupe prétendent avoir des liens avec un ancêtre algonquin dont l’existence remonte à plusieurs centaines d’années. Dans certains cas, le lien avec un ancêtre autochtone est hautement contesté. Elle estime également que LNC se sert de ce groupe pour se soustraire à ses véritables obligations de consultation et d’accommodement à l’égard des véritables Algonquins.

Les installations de LNC sont situées à Chalk River, en Ontario sur les rives de la rivière des Outaouais, au cœur du territoire ancestral des véritables Algonquins, précise le communiqué du Conseil tribal de la nation algonquine anishinabeg. « Je supporte totalement la position de Kebaowek et je dénonce l’ingérence de ce groupe sur le territoire de la Nation. Le fait que l’AOO agisse ainsi sur le territoire de la Nation sans respecter le protocole démontre que ces gens ne sont pas de véritables membres des Premières Nations », a-t-elle dit.

Le Conseil tribal et les communautés algonquines estiment que les activités de LNC sont un danger pour tous, hommes, animaux, poissons et plantes. « Les vrais Algonquins n’auraient jamais honoré une entreprise aussi dangereuse et si peu respectueuse de ses droits en leur accordant un nom en Anishinabemowin. » Le mot en question, Minwamon, signifie « chemin clair ». « Il n’y a aucun chemin clair sur la route du nucléaire », a-t-elle ajouté.

La Grande cheffe demande à LNC de respecter ses obligations de consultation et d’accommodement auprès de la Nation algonquine et des communautés algonquines reconnues qui sont les seules détentrices des droits sur ce territoire.

Réaction similaire de la part de la Première Nation de Kebaowek

Même réaction au Témiscaming, cette fois la Première Nation de Kebaowek a aussi dénoncé les revendications d’engagement et de réconciliation autochtones en réponse à une annonce faite le 3 décembre dernier par les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) célébrant la nomination d’un nouveau bâtiment d’entrée du site aux Laboratoires de Chalk River sous le nom d’Édifice Minwamon, ce qui signifie « chemin clair » en langue algonquine.

Selon le communiqué de l’entreprise, LNC est honorée d’avoir reçu le nom de Minwamon des Algonquins de l’Ontario (AOO) comme « un moyen de reconnaître notre engagement à travailler ensemble pour la guérison et la réconciliation ».

« Cette annonce se fait au détriment de la Première nation de Kebaowek et des autres nations algonquines qui sont les titulaires légitimes du titre », a déclaré le chef Lance Haymond de la Première nation Kebaowek. Comme l’explique le chef Haymond, les Algonquins de l’Ontario ne sont pas une entité légitime, mais une personne morale créée par les gouvernements ontarien et fédéral afin de négocier une revendication territoriale. Le processus d’admissibilité, d’inscription et de négociation de l’AOO vise à avoir un impact négatif sur les droits et le titre des citoyens légitimes de l’ensemble de la Nation algonquine, y compris la Première Nation de Kebaowek.

Les Nouvelles du Pontiac

Le terrain de golf de Norway Bay réouvre samedi

20 mai 2022

Pour la première fois depuis 2018, le terrain de golf de Norway Bay sera ouvert pour la saison d'été à partir du samedi 21 mai 2022. L'un des nouveaux propriétaires, Jodi Armstrong, explique qu'elle et son partenaire, John Edelman, ont travaillé très fort pour restaurer le terrain et les bâtisses sur (...)

lire la suite

La commémoration des lumières du pont Félix-Gabriel-Marchand ce soir

20 mai 2022

Le directeur général de l'organisme Phare Ouest, Louis Harvey, est venu dans les studios de CHIP 101,9 pour parler de l'inauguration pour commémorer l'éclairage du pont Félix-Gabriel-Marchand qui aura lieu ce vendredi 20 mai à 20 h 30. M. Harvey a expliqué en quelques mots le déroulement de la soirée. (...)

lire la suite

La députée fédérale Sophie Chatel souligne l'inauguration du pont Félix-Gabriel-Marchand

20 mai 2022

L'inauguration pour commémorer l'éclairage du pont Félix-Gabriel-Marchand aura lieu le 20 mai prochain sur la route 148 à Mansfield-et-Pontefract. La députée fédérale de Pontiac, Sophie Chatel, a souligné l'évènement tout en applaudissant l'accomplissement des résidents, des politiciens locaux et des (...)

lire la suite

Annulation de l'édition 2022 du camp de jour de La Pêche

20 mai 2022

Malgré les efforts exceptionnels de Municipalité de La Pêche jusqu'au dernier instant dans sa campagne de recrutement, ils n'ont pas réussi à recueillir les candidatures nécessaires pour former une équipe d'animation. Par conséquent, la Municipalité se voit dans l'obligation d'annoncer l'annulation de (...)

lire la suite

Évacuation du CHSLD de Maniwaki dû à un seuil critique des eaux de la rivière

19 mai 2022

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais souhaite informer la population qu'une évacuation a eu lieu au CHSLD de Maniwaki en raison de la montée des eaux de la rivière Gatineau aux abords du CHSLD. Le niveau d'eau a atteint un seuil critique et le CISSS de l'Outaouais (...)

lire la suite

31e édition de la Journée VIACTIVE à Fort-Coulonge

19 mai 2022

La reprise de la Journée VIACTIVE dans le Pontiac est prévue pour vendredi 20 mai prochain de 9 h à 14 h, les membres des regroupements prendront part à la 31e édition à la Salle paroissiale de Fort-Coulonge. La conseillère et kinésiologue pour VIACTIVE à l'Académie des retraités de l'Outaouais, (...)

lire la suite


Annonces