Publicité Publicité
Émission en cours

Country favourites

18:00 24:00

En ce moment

Titre

Artiste


Publicité Publicité

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec dénonce l’attribution d’un contrat à une entreprise privée pour la route 148

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec dénonce l’attribution d’un contrat à une entreprise privée pour la route 148

4 mars 2022 à 12:00

Mise à jour le 13 septembre 2022 à 3:49

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) pour la région Laurentides-Lanaudière-Outaouais, dit qu’il vient d’apprendre que le gouvernement s’apprête à donner un contrat à un soumissionnaire pour le déneigement, le déglaçage et la fourniture de matériaux pour la route 148 pour la poursuite d’un contrat public qui coûtera 400 % plus cher par rapport au contrat actuel, selon le syndicat.

« Bien, moi je n’en reviens tout simplement pas. Ce n’est pas compliqué. Je ne peux pas croire. Je vous dirais que, si on gérait le ministère des Transports comme mon entreprise, ça ferait longtemps que j’aurais mis fin à cette entreprise-là. Écoutez, en temps normal, lorsque ce contrat là, dans le fond, c’est pour la partie, on parle de la route 148, boulevard des Allumettières vers et le chemin Egan en Outaouais. Et puis, c’est comme la poursuite d’exécution d’un contrat publique dans le fond. Et puis, généralement, le temps qu’il reste, mettons, pour le déglaçage, le déneigement ou l’entretient de cette route là, ça aurait couté normalement autour de 300 000 $ pour terminer. Et là, on apprend que le contrat, vu qu’il n’y avait pas d’autres soumissionnaires pour finir le travail, ça va couter 1 298 000 $. Ça n’a aucun sens. »
– Michel Girard, Président du SFPQ pour la région Laurentides-Lanaudière-Outaouais

Selon le président du SFPQ pour la région Laurentides-Lanaudière-Outaouais, Michel Girard, ce serait le manque de personnel qui expliquerait cette décision du ministère des Transports. Selon lui, si le gouvernement offrait de meilleurs salaires aux employés, cette initiative permettrait en bout de ligne d’économiser sur l’entretien des routes.

« La raison évoquée est le manque de personnel et de matériel. Ce contrat d’une valeur de 1 298 000 $ qui aurait pu coûter autour de 300 000 $ est scandaleux ! Le SFPQ ne cesse de rappeler au ministère des Transports l’importance d’augmenter les salaires des ouvriers pour rendre ce ministère attractif et aussi de racheter le matériel pour ramener les contrats à l’interne. Ce qui coûte évidemment moins cher aux contribuables québécois et les travaux sont faits de manière plus méticuleuse. Nous vous avons mis les détails en pièce jointe de la gazette officielle du Québec », a déclaré Michel Girard du SFPQ pour la région Laurentides-Lanaudière-Outaouais.

Selon ce qui a été publié le 2 mars dernier dans la Gazette du Québec, la portion de route de la 148 touchée par ce contrat incluerait du Bld des Allumetières au chemin Egan.

L’entrevue complète avec le président du SFPQ pour la région Laurentides-Lanaudière-Outaouais, Michel Girard, est disponible ici.

capture_d_ecran_2022-03-04_110313.jpg