La CNESST dévoile son enquête sur l’accident de travail qui a coûté la vie à Claude Gravelle à L’Île-du-Grand-Calumet
Article mis en ligne le 24 novembre 2021
logo imprimer

    traductions de cet article :
  • English

Noter cet article :
0 vote

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident de travail ayant coûté la vie à Claude Gravelle, abatteur manuel et propriétaire de l’Entreprise forestière Claude Gravelle S.E.N.C., décédé le 1er juin dernier, à L’Île-du-Grand-Calumet.

Chronologie de l’accident par la CNESST
« Le jour de l’accident, M. Gravelle se trouvait sur un chantier forestier situé sur un terrain privé dans la municipalité de l’Île-du-Grand-Calumet. Il s’affairait à abattre des arbres à l’aide d’une scie à chaîne dans une cédrière. En attendant le retour du débardeur à câble, il a abattu un cèdre, qui est resté encroué dans un arbre adjacent. Pour l’amener au sol, il a commencé l’abattage d’une épinette noire située à moins d’un mètre, orientant son entaille de direction vers le cèdre encroué. Après la réalisation des traits d’abattage, l’épinette s’est inclinée, mais est venue s’appuyer sur les deux arbres, dont le cèdre déjà encroué. L’abatteur manuel s’est donc déplacé et a exécuté des traits d’abattage sur un autre arbre. Alors qu’il faisait dos aux arbres encroués, ceux-ci se sont détachés et l’épinette est tombée sur M. Gravelle. À son retour, le conducteur du débardeur à câble a trouvé M. Gravelle étendu au sol, inconscient. Les secours ont été appelés et son décès a été constaté sur place », indique la CNESST.

Causes de l’accident
L’enquête a permis à la CNESST de retenir la cause suivante pour expliquer l’accident :

• Les techniques d’abattage directionnel mal maîtrisées par l’abatteur manuel, ainsi que la poursuite des travaux d’abattage alors qu’il se trouvait dans la zone dangereuse de deux arbres encroués, l’exposaient à la chute imprévue d’un arbre. À la suite de l’accident, la CNESST a interdit tout travail d’abattage manuel sur ce chantier forestier. À ce jour, l’interdiction est toujours en vigueur, puisque l’entreprise a cessé complètement ses activités d’exploitation forestière impliquant des travailleurs.

Comment éviter un tel accident
Pour prévenir les accidents sur les chantiers forestiers, particulièrement lors de travaux d’abattage manuel, des solutions existent, mentionne la CNESST. Notamment :

• Utiliser les techniques d’abattage reconnues par le guide Abattage manuel de la CNESST et établir un plan d’abattage sécuritaire ;

• Préconiser l’utilisation de la machinerie motorisée, comme un débardeur, pour l’abattage sécuritaire d’un arbre encroué ;

• Isoler la zone où l’arbre encroué risque de tomber afin que personne n’y pénètre tant que l’arbre n’est pas au sol.

Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires. Les travailleurs doivent faire équipe avec l’employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens nécessaires pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l’enquête
• La CNESST transmettra les conclusions de son enquête au Comité paritaire de prévention du secteur forestier afin que ses membres en soient informés.

• Le rapport d’enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant les programmes d’études Abattage et façonnage des bois et Abattage manuel et débardage forestier afin de sensibiliser les futurs travailleurs.

Le rapport complet de l’enquête est disponible ici.

Pour plus d’information sur la santé et la sécurité et les techniques d’abattage manuel, consulter le document suivant : Abattage manuel directionnel | Commission des normes de l’équité de la santé et de la sécurité du travail - CNESST (gouv.qc.ca).

Les Nouvelles du Pontiac

Nouveau rapport d'audit de la Commission municipale : aucune municipalité de la MRC Pontiac conforme

1er décembre 2021

La Commission municipale du Québec (CMQ) a publié son deuxième rapport d'audit de conformité portant sur le programme triennal d'immobilisations (PTI) au terme de travaux menés une nouvelle fois auprès de 1 074 municipalités de moins de 100 000 habitants. L'objectif de cet audit était de s'assurer que (...)

lire la suite

Les Chevaliers de Colomb se prépare à la Guignolée qui aura lieu le 17 décembre à Fort-Coulonge et Mansfield

1er décembre 2021

La Guignolée de Chevalier de Colomb aura lieu le vendredi 17 décembre prochain. Comme l'explique le responsable de cette opération pour les Chevaliers de Colomb, Ken Hobb, la générosité du public est essentielle pour venir en aide à plus d'une centaine de famille de la région. « Tout ce que je vais (...)

lire la suite

Appui de 330 000 $ du gourvernement du Québec au Pôle d'économie sociale de l'Outaouais

1er décembre 2021

Le gouvernement du Québec réitère son appui à la Coopérative de développement régional Outaouais-Laurentides, coopérative de solidarité, pour le Pôle d'économie sociale de l'Outaouais, en lui accordant une aide financière annuelle de 110 000 $ pour les trois prochaines années. Il est mentionné que cette (...)

lire la suite

CHIP 101,9 discute de prévention des incendies durant la période des Fêtes

1er décembre 2021

La période des Fêtes ne serait pas la même sans les nombreuses décorations, incluant le sapin de Noël qui enjolivent nos résidences. Par contre, comme l'explique le technicien en prévention d'incendie à la MRC Pontiac, Richard Pleau, certains risques sont liés à la présence d'un sapin dans nos maisons. (...)

lire la suite

Les bureaux de la Municipalité de Pontiac réouvert

1er décembre 2021

La Municipalité de Pontiac a procédé la semaine dernière à la réouverture de ses bureaux municipaux. C'est ce qu'a fait savoir la Municipalité en précisant que les opérations se déroulent bien jusqu'à présent. « Afin de se conformer aux directives gouvernementales, la Municipalité doit continuer (...)

lire la suite

« C'est assez, le gouvernement du Québec doit nous remettre l'argent qu'on paye en impôt au lieu de l'investir ailleurs »- Gilles Aubé

30 novembre 2021

Dans le passé, le groupe Équité Outaouais demandait à ce que des changements puissent être apportés pour que l'Outaouais puisse recevoir, selon les membres de ce collectif, sa juste part. Le ton semble maintenant changer et Équité Outaouais exige des changements immédiatement. Selon le Dr Gilles Aubé, (...)

lire la suite


Annonces