Le propriétaire du ciné-parc Templeton de Gatineau, Paul Touchet, doit se prononcer cette semaine sur l'avenir de ses installations. Il doit décider s'il convertira ses équipements à la technologie numérique, afin de continuer à offrir des projections sur ses deux écrans.

Jusqu'à maintenant, les films étaient présentés en format 35 millimètres. Toutefois, à partir de cette année, les films en français ne seront disponibles qu'en format numérique en haute définition, bien que les films en anglais restent disponibles dans l'ancien format.

Les propriétaires de ciné-parcs du Québec, dont celui de Templeton, devront donc décider s'ils investissent 100 000 $ par écran pour se convertir à la nouvelle technologie. Ils devraient prendre la décision d'ici une semaine. Ils envisagent de s'unir pour convertir leurs installations afin d'obtenir un meilleur prix du fournisseur.

S'il va de l'avant avec la conversion de ses équipements, le ciné-parc ouvrira ses portes au début du mois de mai pour la saison.

Une dizaine de ciné-parcs existent toujours au Québec.