Début de la hausse printanière sur la rivière des Outaouais
Pour le moment, les niveaux devraient demeurer sous les seuils d’inondation à tous les endroits
Article mis en ligne le 31 mars 2020
logo imprimer
Noter cet article :
0 vote

La hausse printanière du niveau d’eau le long de la rivière des Outaouais est amorcée, selon le Comité de régularisation de la rivière des Outaouais.

Bien que les niveaux et débits le long du tronçon inférieur de la rivière des Outaouais pourraient augmenter graduellement dans les prochains jours en raison de la pluie, les niveaux devraient demeurer sous les seuils d’inondation à tous les endroits.

Dans la partie supérieure de la rivière, les niveaux et débits devraient demeurer plutôt stables au cours des prochains jours et demeureront près des normales de saison puisque le temps y est plus froid. Les principaux réservoirs dans la partie nord du bassin demeurent vides et sont prêts à emmagasiner l’eau.

Selon le couvert de neige actuel et les prévisions météorologiques, le Comité de régularisation anticipe que les niveaux d’eau et les débits dans le tronçon principal de la rivière des Outaouais demeureront à l’intérieur des plages normales de fluctuations qui sont associées à la crue printanière. Le Comité met toutefois en garde les résidents dans les terres basses le long de la rivière des Outaouais que les niveaux d’eau peuvent augmenter rapidement et causer des inondations mineures durant la crue printanière. Les terres basses sont des secteurs qui sont régulièrement inondés en période de crue printanière.

Si vous croyez que votre propriété pourrait être inondée, communiquez avec votre municipalité.

Fonte de la neige au sol :
Les quantités de neige dépassent les quantités normales dans la partie nord du bassin alors qu’elles sont près ou inférieures à la normale dans les parties à l’ouest et au sud. Cependant, la neige n’est qu’un de plusieurs facteurs qui influencent l’ampleur de la crue printanière puisqu’elle dépend essentiellement de facteurs météorologiques qu’on ne peut connaitre que quelques jours à l’avance.

Le Comité de régularisation prévoit, tout au long de la crue, effectuer une surveillance étroite des conditions météorologiques qui peuvent entraîner des hausses rapides de niveaux et de débits, notamment les pluies abondantes et les hausses importantes de températures. D’autres bulletins seront diffusés si les risques d’inondation devaient augmenter.

Stratégie de régularisation des réservoirs :
Au printemps l’augmentation des débits dans la rivière font augmenter les niveaux d’eau. Les principaux réservoirs du nord du bassin versant retiendront une grande partie du ruissellement de ce secteur, réduisant ainsi les débits dans les sections de la rivière en aval. Toutefois, dans le centre et le sud du bassin, les ouvrages sont principalement au fil de l’eau et ont une capacité d’emmagasinement négligeable. Par conséquent, ils ne peuvent réduire significativement la hausse des débits (et ainsi des niveaux d’eau) engendrée par le ruissellement printanier.

Le Comité de régularisation de la rivière des Outaouais dit travailler de façon constante en étroite collaboration avec les autorités provinciales qui sont responsables de la diffusion des avertissements liées aux inondations. Au Québec, le Centre des opérations gouvernementales du Québec et la Sécurité civile collaborent avec les municipalités afin de protéger les résidents contre les inondations. Vous pouvez

En Ontario, les Offices de la protection de la nature et Bureaux de district du Ministère des richesses naturelles et des forêts diffusent les avertissements liés aux inondations et les informations aux municipalités et communautés indigènes et à ceux qui doivent réagir aux inondations. Vous pouvez consulter les avertissements actuels à partir des sites Web des Offices de la protection de la nature et du site Web provincial suivant : https://www.ontario.ca/flooding.

Les Nouvelles du Pontiac

Le CISSS de l'Outaouais ajoute les cas actifs à ses statistiques

23 octobre 2020

Une nouvelle donnée est apparue concernant le bilan des cas de COVID-19 en Outaouais avec la répartition des cas actifs pour tous les Réseaux locaux de services (RLS). En date du 23 octobre, selon les données du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais, le RLS Pontiac (...)

lire la suite

Une soirée cinéma gratuite à Fort-Coulonge pour célébrer l'Halloween

23 octobre 2020

À l'approche de l'Halloween, les différentes municipalités de la région cherchent à trouver des moyens pour réduire les risques de propagation de la COVID-19. C'est dans ce contexte que les municipalités de Mansfield-et-Pontefract et de Fort-Coulonge ont décidé de collaborer afin d'organiser une soirée (...)

lire la suite

L'Internet et le réseau cellulaire au cœur des préoccupations

23 octobre 2020

À la suite de la série de consultations publiques sur l'énoncé de vision de la planification stratégique de la MRC Pontiac, CHIP 101.9 a discuté avec la préfète de la MRC Pontiac, Jane Toller. Jane Toller est revenu sur les propos des citoyens et leurs désirs pour les 20 prochaines années. Pour la (...)

lire la suite

Les candidatures pour le fonds de relance économique COVID-19 se terminent ce vendredi

23 octobre 2020

Les candidatures pour le fonds de relance économique COVID-19 se terminent ce vendredi, 23 octobre. Lundi, la MRC du Pontiac a publié un avis sur Facebook pour rappeler aux petites entreprises du Pontiac de s'inscrire au fonds de relance économique COVID-19 de 70 000 $ pour les aider à surmonter (...)

lire la suite

Le maire de Mansfield demande des réponses concernant les niveaux élevés de la Rivière des Outaouais

23 octobre 2020

À la suite d'inquiétudes soulevées par les résidents de la municipalité de Mansfield-et-Pontefract, le maire, Gilles Dionne, a demandé lors de la réunion de la MRC Pontiac du mercredi 21 octobre, des réponses concernant le niveau de la rivière des Outaouais qu'il juge plus élevé qu'à l'habitude pour (...)

lire la suite

« Enlevez le nom Pontiac de la MRC Pontiac » - Roger Fleury

22 octobre 2020

« Enlever le nom Pontiac de la MRC Pontiac », c'est ce qu'exige Roger Fleury. Pourquoi ? Parce que selon lui, la MRC Pontiac salit le nom de ce Chef issu des Premières Nations. Fait intéressant à noter, Roger Fleury ne demande pas à ce que le nom Pontiac soit enlevé de la municipalité de Pontiac ou (...)

lire la suite


Annonces