COVID-19
Le CSSHBO donne des détails sur la qualité de l’air de ses établissements
Des correctifs en vue au pavillon Poupore
Article mis en ligne le 18 janvier 2021
logo imprimer

    traductions de cet article :
  • English

Noter cet article :
0 vote

La direction générale du Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais (CSSHBO) a apporté des précisions concernant la ventilation dans ses écoles. Pour calculer le taux de pollution dans l’air et plus globalement dans l’environnement, la mesure utilisée est le ppm « partie par million ». La moyenne globale des mesures est de 955 et la concentration maximale voulue est de 1000 ppm. À l’échelle provinciale, le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a indiqué que 1369 classes avaient été testées dans 330 écoles. Le taux moyen de CO2 détecté lors de ces analyses était de 804 ppm, un résultat que le gouvernement juge satisfaisant. Donc plus le taux de ppm est bas, mieux la qualité de l’air s’y porte.

Pour le CSSHBO, à la demande du ministère, ce sont quatre (4) pavillons qui ont été testés en décembre avec les résultats suivants :
• Sieur-de-Coulonge : entre 680 ppm et 770 ppm (ventilé mécaniquement) ;
• Pavillon Poupore : entre 970 ppm et 2020 ppm (ventilé naturellement) ;
• Centre Notre-Dame-du-Désert : entre 725 ppm et 830 ppm (ventilé naturellement) ;
• Centre de formation professionnelle Vallée-de-la-Gatineau : entre 515 ppm et 815 ppm (ventilé naturellement).

Le CSSHBO a déclaré que des mesures correctives sont mises en place immédiatement pour le pavillon Poupore. « Au niveau du pavillon Poupore, avec plus de 2000 ppm, la « Directive relative à la ventilation naturelle des bâtiments RM-99-99-01 » du Centre de services scolaire est appliquée. Comme il est exigé par le ministère, des lectures seront faites à nouveau d’ici une semaine dans ce pavillon » a déclaré le CSSHBO.

Voici les mesures du ministère pour les bâtiments ventilés naturellement qui pourraient s’appliquer au pavillon Poupore :
• Renforcer l’application des protocoles d’ouverture des fenêtres ;
• Mettre en place un processus de vérification de l’ouverture des fenêtres ;
• Augmenter la fréquence et la durée des périodes d’ouverture des fenêtres ;
• Profiter des périodes entre les plages d’enseignement pour ouvrir les fenêtres et les portes ;
• Maintenir au moins une fenêtre ouverte ou entrouverte durant les cours, si possible.

Le CSSHBO a précisé qu’il n’y aura pas de purificateur d’air qui seront utilisés. « À la suite d’études, ce que le ministère nous dit vis-à-vis les purificateurs d’air est qu’il n’est pas recommandé d’utiliser ces dispositifs de filtration mobiles en milieu scolaire pour les raisons suivantes :
• Leur efficacité non démontrée à ce jour pour contrer la transmission de maladies par aérosols ;
• Leur efficacité réduite dans une grande pièce (ex. : classe où les sources de particules infectieuses sont dispersées ou éloignées de l’appareil) ;
• Risque d’une utilisation inappropriée (génération possible de flux d’air porteur d’aérosols) ;
• Bruit qu’ils produisent qui pourrait nuire à la concentration ;
• Installation de tels équipements peut également générer un faux sentiment de sécurité » souligne le CSSHBO .

« Au Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais, nos systèmes de chauffage et de ventilation sont en bon état » affirme le CSSHBO dans un communiqué. « Des vérifications sont effectuées de façon continue. Dès l’apparition d’une problématique dans l’un de nos établissements scolaires, le Service des ressources matérielles est alors dépêché sur les lieux. Les réparations sont alors effectuées le plus efficacement et le plus rapidement possible. Notre priorité est le confort et la sécurité des élèves et des membres du personnel » a expliqué le CSSHBO.

À la demande du gouvernement du Québec, toutes les écoles de la province devront être testées d’ici la fin de l’année scolaire, un exercice qui devait débuter sous peu selon le CSSHBO.

Les Nouvelles du Pontiac

Debbie Laporte explique les raisons pour lesquelles elle brigue un poste de conseillère

23 septembre 2021

La mairesse sortante de Fort-Coulonge, Debbie Laporte, a accordé une entrevue à CHIP 101,9, afin d'expliquer les raisons pour lesquelles elle a décidé de déposer sa candidature à titre de conseillère pour le poste 4. Visiblement touchée par les commentaires des citoyens de Fort-Coulonge, Debbie (...)

lire la suite

Plusieurs endroits du Pontiac font partie des Virées automnales

23 septembre 2021

Les Virées automnales sont de retour pour une deuxième année consécutive. Les circuits organisés par Tourisme Outaouais, la Table agroalimentaire de l'Outaouais et Loisirs Sports Outaouais promettent de vous en mettre plein la vue en vous permettant de redécouvrir les 5 grands secteurs de (...)

lire la suite

Soirée ciné-parc gratuite ce samedi 25 septembre à Fort-Coulonge

23 septembre 2021

Les Municipalités de Fort-Coulonge et de Mansfield-et-Pontefract invite la population au Centre de loisirs des Draveurs (aréna) de Fort-Coulonge pour la soirée ciné-parc, ce samedi 25 septembre, afin d'assister à la représentation gratuite du film Le voyage du Dr Dolittle. Comme l'explique la (...)

lire la suite

La DPJ dévoile son bilan annuel

23 septembre 2021

La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), a présenté son 18e bilan hier (22 septembre 2021). « Un accent particulier est mis sur le travail titanesque accompli au cours de la dernière année par les intervenants et leurs collaborateurs. Investis auprès des jeunes, ils ont fait preuve de (...)

lire la suite

Tour d'horizon des candidatures dans le Pontiac en vue des élections municipales

22 septembre 2021

Mise à jour : 23/09/2021 à 5h30 Les candidats potentiels en vue des élections municipales sont invités à déposer officiellement leur candidature. C'est en tout 124 postes de maires et de conseillers qui sont à pourvoir dans la MRC Pontiac en vue de l'élection du 7 novembre. Il faut aussi ajouter le (...)

lire la suite

La SOPFEU invite les chasseurs à faire preuve de prudence

22 septembre 2021

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) intervient chaque automne sur près d'une quarantaine d'incendies en forêt. La SOPFEU affirme que les activités récréatives comme la chasse sont en partie responsables de ces incendies. Afin d'éviter des situations fâcheuses, la SOPFEU recommande (...)

lire la suite


Annonces