Projet d’un centre de recherche sur le cannabis à Litchfield
Eureka93 dit manquer de capital, met à pied des employés et évoque la vente de la société
Par François Carrier et Élizabeth Séguin
Article mis en ligne le 9 septembre 2019
logo imprimer

    traductions de cet article :
  • English

Noter cet article :
0 vote

Un reportage d’Élizabeth Séguin et de François Carrier

L’entreprise Eureka93, anciennement connue sous le nom de LiveWell Food et aussi propriétaire du projet visant à créer un Centre de recherche sur le cannabis au Parc industriel à Litchfield, a annoncé procéder actuellement à différentes options, évoquant un « manque de capital ». Parmi les options envisagées, l’entreprise évoque même réfléchir à la vente de la société. Eureka93 dit réfléchir, en plus de la vente, ou encore de la vente d’actifs, à la fusion ou à la création d’une coentreprise.

Sans préciser les secteurs ou projets touchés, Eureka93 précise que, pour limiter les dépenses, des travaux ont été suspendus et que des employés ont été mis à pied dans tous les établissements. Eureka93 ajoute qu’étant donné un « manque de ressources et de la complexité de l’information comptable » , aucun état financier vérifié et aucune analyse de la direction sur la situation financière et des résultats pour le trimestre se terminant le 30 juin n’ont été déposés ou préparés.

Cette situation entraîne d’importantes conséquences légales pour Eureka93, puisque la Commission des valeurs immobilières de l’Ontario (Ontario Securities Commission) a émis l’interdiction d’opérations sur toutes les actions ordinaires de la Société le 5 septembre dernier. Cette ordonnance pourrait être levée si la Société dépose les documents légaux requis pour le deuxième trimestre de 2019.

Eureka93 dit ne pas avoir l’intention de divulguer les développements en cours et qu’aucun échéancier n’est fixé pour le moment. Il est d’ailleurs précisé que même si un processus a été amorcé, aucune décision n’a été prise.

« Bien que la Société ait amorcé ce processus, il n’est pas certain qu’une transaction ou une solution sera entreprise ou menée d’une autre façon. Eureka93 n’a pas fixé de calendrier définitif pour terminer son évaluation et aucune décision n’a été prise sur quelque transaction ou solution que ce soit, à ce jour. La Société n’a pas l’intention de divulguer les développements en cours à l’égard de ce processus. Conformément à ses obligations d’information continue, la Société divulguera l’information importante lorsqu’elle surviendra. » -Eureka93

Un projet d’envergure économique dont l’ampleur diminue au fil des mois
Rappelons qu’en février 2018, le projet d’un centre de recherche sur le cannabis dans le Pontiac avait reçu une vaste couverture médiatique à travers la province, prévoyant au départ la création de 500 emplois. À l’époque, on évoquait un centre mondial d’innovation et de recherche scientifique de même qu’un projet de serres d’une superficie de 600 000 pieds carrés pour la culture et la transformation du cannabis.

Le 27 avril 2018, Michel Lemieux, occupant aujourd’hui le poste de directeur des relations gouvernementales et affaires publiques chez Eureka93, confiait à CHIP 101,9, avoir commencé le recrutement. Après des travaux sur les terrains du parc industriel à Litchfield dans les mois suivants, le projet avait été arrêté puisque l’entreprise se disait à la recherche de partenaires financiers.

En cours de route et selon les renseignements et détails communiqués par Michel Lemieux le nombre de création d’emplois prévu avait aussi diminué selon les informations apprises par CHIP 101,9, au cours de 2018. Quelques mois plus tard, CHIP 101,9 apprenait que le projet était au point mort et que certains fournisseurs de services de l’entreprise n’avaient pas été payés.

En décembre 2018, la salle des nouvelles de CHIP 101,9 diffusait des informations confirmant que le futur Centre de recherche sur le cannabis, situé au 211 route 301 à Litchfield, faisait l’objet d’une hypothèque légale de la part de l’entreprise montréalaise Deslan - A.I.M Environmental.

Le 11 avril dernier, la Société LiveWell, qui avait récemment fusionné avec l’entreprise Vitality CBD Natural Health Product Inc, annonçait sa nouvelle identité en prenant maintenant le nom de « Eureka93 ».

Selon ses communiqués, Eureka93 se définit comme une société verticalement intégrée en sciences de la vie axée sur l’extraction, la production et la distribution de cannabidiol (CBD) de chanvre. La Société dit posséder des actifs importants aux États-Unis et au Canada, et qu’elle s’engage à offrir des produits de la plus haute qualité à ses clients. Elle dit avoir un procédé d’extraction exclusif, ainsi qu’une recherche et une expertise scientifique dans la fabrication de produit de CBD.

Pour suivre le dossier, voici les différents développements en ordre chronologique :

26 février 2018 : Présentation du projet par Michel Lemieux
http://chipfm.com/Entrevue-Michel-Lemieux-Le-projet-Litchfield-de-LiveWell-Food

27 avril 2018 : LiveWell recrute
http://chipfm.com/Entrevue-Michel-Lemieux-Recrutement-LiveWell-Foods-Canada-a-Litchfield

16 octobre 2018 : Entrevue avec Michel Lemieux : à quelques heures de la légalisation du cannabis, CHIP 101,9 discute avec LiveWell
http://chipfm.com/Entrevue-Michel-Lemieux-Developpements-du-projet-LiveWell-a-Litchfield

5 décembre 2018 : le futur Centre de recherche visé par une hypothèque légale
http://chipfm.com/Le-futur-Centre-de-recherche-de-Livewell-a-Litchfield-vise-par-une-hypotheque-5325

12 avril 2019 : LiveWell devient « Eureka93 »
http://chipfm.com/La-Societe-LiveWell-devient-Eureka-93

Communiqué de presse de « Eureka93 »
https://eureka93.com/category/communiques-de-presse/

Articles diffusés à travers des médias nationaux annonçant la création du Centre et de la venue de 500 emplois dans le Pontiac

Le Droit :
https://www.ledroit.com/actualites/une-usine-de-marijuana-dans-metcalfe-ecb2ebc5a8b764e7fe33b6e99bb29c27

Journal de Montréal :
https://www.journaldemontreal.com/2018/02/16/500emplois-du-pot-dans-une-des-regions-les-plus-pauvres

98,5 Outaouais :
https://www.fm1047.ca/recherche?query=Michel%20Lemieux

Les Nouvelles du Pontiac

Accident mortel sur la route 148 à Mansfield

20 septembre 2020

Un drame est survenu hier soir (samedi 19 septembre), vers 20 h 45, sur la route 148 à Mansfield-et-Pontefract. Un motocycliste respectant l'ensemble des règles du Code de la route a été frappé de plein fouet par une automobiliste de 21 ans, conduisant un VUS. Le VUS, provenant de la rue Poirier, a (...)

lire la suite

Bulletin d'information local du Pontiac

20 septembre 2020

À la suite du drame survenu sur la Route 148 à Mansfield-et-Pontefract, voici le bulletin d'information local du Pontiac en ce dimanche 20 septembre. CHIP101.9 · Local20 septembre - Actualité

lire la suite

Jane Toller remercie l'employé du CISSS de l'Outaouais qui a dévoilé avoir testé positif

19 septembre 2020

La préfète de la MRC Pontiac, Jane Toller, a tenu à remercier l'employé du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais qui a déclaré avoir contracté la COVID-19. Jane Toller a tenu à féliciter cette personne pour son courage, sans qui cette nouvelle aurait demeurée une rumeur. CHIP101.9 (...)

lire la suite

Campbell's Bay demande l'aide de la MRC Pontiac pour résoudre un dossier de la SHQ

19 septembre 2020

Lors de la plus récente réunion des maires de la MRC Pontiac, le maire de Campbell's Bay a demandé l'appui de la MRC pour résoudre une problème lié à une subvention de la Société d'Habitation du Québec (SHQ) pour un résident de la région. Selon le maire Maurice Beauregard, la SHQ ne résoudrait ce dossier (...)

lire la suite

Une résidente de Fort-Coulonge/Mansfield se déclare positive de la COVID-19

19 septembre 2020

Une première personne de la région de Fort-Coulonge/Mansfield a déclaré de son propre chef qu'elle était atteinte de la COVID-19. Marie-Pier Morais a pris la décision de publier la nouvelle sur son compte Facebook hier soir. Elle a précisé qu'elle et sa famille sont en isolement depuis l'heure à (...)

lire la suite

Grève possible pour les garderies familiales du Pontiac

18 septembre 2020

Dans une entrevue avec la représentante syndicale des CPE du Pontiac Lissa Laroche, celle-ci a déclaré que les grèves des CPE se poursuivront indéfiniment à partir de lundi si les revendications des CPE ne sont pas satisfaites. CHIP101.9 · Extrait - Lissa Laroche - greve Cela fait suite au fait que (...)

lire la suite


Annonces